AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Islay Howard McEwen ~ Paradoxe et Horreurs [Terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Message
Auteur
MessageSujet: Islay Howard McEwen ~ Paradoxe et Horreurs [Terminée] Lun 23 Mar - 21:45




N’est pas mort pour toujours qui dort dans l’éternel, Mais d'étranges éons rendent la Mort mortelle.
Je m'appelle Islay Howard McEwen, j'ai 40 ans et je suis un Sang-Mêlé. Je suis né prêt d' Inverness le 21 Mars 1909. Je suis actuellement langue-de-plomb, bien que cela n'est plus tellement vrai avec les événements et suis "Partisan" de Voldemort, Membre important des mangemorts.

Mon amortentia sent les livres anciens mélangé à l'odeur de pluie, mon épouvantard prend la forme d' une silhouette sans visage, incapable de se mouvoir et même de penser et mon patronus celui d'un Mamba Noir.

J'ai choisi Christian Bale pour me représenter.
Mon Histoire

Famille, voilà un mot important dans l'histoire de chaque être. Selon certains, la famille est révélatrice de l'être humain que nous devenons. Doit-on accuser tous les psychopathes et sociopathes d'être ce qu'ils sont à cause de l'environnement familial dans lequel ils ont grandis, ont été élevé. Non, personne ne peut oublier un élément important à chaque personne : sa nature. Quelques fables décrivent plutôt bien cette notion par le lyrisme : Le Scorpion et la Grenouille, le Fermier et la Vipère... Ma nature, voilà ce qui fait que je suis ce genre de personne, certes le comportement et l'environnement de ma famille aurait une petite importance dans cette évolution, mais pas suffisamment... Mais, connaître ce genre de détails est tout de même intéressant, que cela soit pour vous, ou pour moi. Car, en effet, c'est un bon moyen de me souvenir d'où je viens et de qui je me suis débarrassé, surtout. Déjà un petit avant goût : la famille McEwen est importante, une grande et noble famille écossaise qui date depuis nombres décennies, siècles serait même un mot plus approprié. Il y a plusieurs choses à savoir sur ma famille, la première chose est que le nom détient le pouvoir : dès qu'une autre famille s'intègre à elle, par un mariage, la pièce rapportée portera le nom de la « noble famille », que le parti représentant les McEwen soit un homme ou une femme. Deuxième chose à savoir est que ma famille s'est incrustée, selon les époques, dans plusieurs niveaux de la société Sorcière ET Moldue, malgré le Sang-Pur dont ils ont fait preuve pendant plusieurs décennies. Ainsi, j'ai appris que dans mon arbre généalogique existe des Inquisiteurs et des Cardinaux... Cela ne me surprend guerre en fait, les McEwen restent la famille la plus croyante que je n'ai jamais vu. Le dernier point est le sang : qu'importe si le sang est pur ou mêlé, ou encore né de moldu... Ceux qui doivent mourir sont tous ceux qui sont impurs. Il m'est arrivé jeune de ne pas comprendre cette religion... après tout, les moldus, selon les « ordres d'un Dieu inconnu » ont tués des centaines de sorciers à cause de leur lien avec le diable. Ce qui en fait n'est pas une incohérence.... vu que ma famille ne fait pas grand cas de sorciers et moldus... ils sont fanatiques.

Ma mère, Eden McEwen, en est l'exemple parfait. Une femme, forte, en tout cas elle en a la psychologie. Ainsi, vous comprendrez que, comme mes ancêtres, cette dame était très croyante. Non... le terme croyance est trop faible pour les gens comme elle. Fanatique, exaltée, ces synonymes de fervent la corresponde parfaitement. Ammoniac et autres produits étaient extrêmement utiles, selon elle, pour faire de moi quelqu'un de propre, non, de pur. Née McEwen, elle était donc la matriarche, ou plutôt était dédiée à être la matriarche, ma grand-mère a toujours adoré survivre... J'aurais tant souhaité lui conseillé la lecture de « Métamorphose » de Kafka, elle se sentirait, j'imagine, totalement proche de la créature décrite dans cette œuvre. Oui, un cafard, même écrasé, continue de vous pourrir la vie. Mais malheureusement, je n'ai pu le faire à la sortie du livre. En ce qui concerne sa frère et sa sœur, eux dirigeaient d'autres branches du clan des McEwen, l'un étant totalement infiltré dans le monde moldu. Bref, Eden était fanatique, intelligente, violente par moment... J'aime à dire que face à elle, les pires monstres que les humains ont engendrés, ne sont rien... Je pense que la chose que je détestais le plus chez elle était le regard qu'elle me portait, ce regard... celui d'une personne apeurée face au Diable. Je n'ai jamais su si cette peur était logique ou non... Mais elle m'a été une grande source d'inspiration.

Père quant à lui, était bien moins charismatique que ma mère. Blake McEwen, voici son nom. Alors que Mère s'était instaurée une image forte, politicienne dans l'âme, mon père lui était bien moins imposant face à d'autres, mais il avait une particularité : son intelligence dépassait celle de ma mère dans certains domaines. Médecin, cet homme était ce que l'on nomme un sang-mêlé : il était en effet né d'une union de sang-mêlés. Malheureusement, malgré cette intelligence, il est sûrement l'une des personnes que je hais le plus : par son absence, par sa fuite quotidienne, par l'amour qu'il portait à ma fanatique de mère et par les regards sans émotion qu'il me lançait. J'avais l'impression, enfant, que mes parents avaient fait une forme de contrat : le père ne pouvait considérer l'enfant comme son fils, il devait juste... l'ignorer.

Mais, la famille n'est qu'un tremplin, même dans une histoire. Vous voyez, je peux maintenant facilement parler de ce qui était ma véritable famille, les véritables êtres qui m'ont soutenus. Oh, ils n'existent pas, ils ne sont qu'un produit de mon imagination, de mon esprit... de mon instinct de survie dans un monde où l'ennui est roi. Il y a une chose très importante à savoir me concernant : je ne suis qu'humain, certains diraient que je ne suis qu'un sorcier, mais je possède un esprit extrêmement sensible à la nature des choses. Certains qualifient ça de « surdoué » ou de « haut potentiel ». Jeune, je pouvais répondre aux questions que je me posais moi-même, au sujet des concepts de ce monde, au sujet de la réalité. Ce n'est pas que je sois médium, ou voyant... c'est juste que je suis né comme ça. Cette forme de connaissance me donna alors ce que je hais le plus : l'ennui. N'ayant rien à découvrir, j'ai sombré dans ce monde dans lequel je n'ai aucun intérêt, aucun plaisir. Certains diraient que je fais preuve du péché d'Acédie... Qu'importe... Mon esprit a compris ce fait, cet ennui et, par les moyens les plus tortueux, s'est décidé à activer une forme de mécanisme de survie. Voilà ce qu'est ma véritable famille... ces silhouettes sombres, dégénérées, aux visages éternellement figés dans une expression hilaire... Ces rêves, dans lequel la Mort, portant un masque blanc, composé de chairs tissés entre elles, danse sous un ciel aux couleurs surnaturelles dans lequel des orbes iridescentes se brisent et se reforme. Ces voix, lorsque je suis seul dans ma chambre, lorsque je m'endors... oui, toute ces choses... toutes ces choses que seul mon esprit à la fois malade et miraculé, pouvait voir. Ce sont toutes ces expressions démentes de mon esprit qui arrivaient à me faire sourire, moi, l'enfant de 10 ans que j'étais. Et pourtant, déjà à ce moment là... je savais ce qu'étaient ces formes, que seul moi les voyait, car seul mon esprit était atteint par cet ennui. Et vous savez ce qui est amusant ? Elles n'ont jamais disparues...

***

Oderint dum metuant... « Qu'ils me haïssent, pourvu qu'ils me craignent ». Qui doit me haïr, me craindre ? Les McEwen, en premier lieux. Ma mère qui nettoyait mon corps en utilisant des produits dangereux pour la peau, qui purifiait mon âme en me faisant boire des potions toutes aussi horribles l'une que l'autre. Par sa faute je suis plusieurs fois resté seul dans ma chambre, assis sur mon lit, sans pouvoir bouger à cause de mon corps qui souffrait à chaque mouvement... Je doute que j'aurais pu survivre sans ma volonté propre. Mon père peut aussi me haïr, autant que je le hais... Lui, médicomage, qui ne bouge pas, qui ne fait rien...

Au départ, ma mère n'a jamais souhaité que j'entre à Poudlard, elle pensait que je n'étais pas prêt à le faire, je n'étais pas assez pur. Que croyait-elle, que j'étais l'enfant du Diable ? Ignorante femme qu'elle était... il y a des choses plus horrible que l'enfer des Chrétiens. Mais au final j'ai pu y aller, non sans avoir vécu la soirée de l'initiation de ma famille. Selon les mots de ma mère, seul cet événement me donne le droit, dans le code de notre famille, d'aller à Poudlard. Qu'auraient-ils fait si je n'avais pas reçu cette initiation ? Je me demande bien ce que la direction de l'école magique aurait dit à ce moment... Enfin, qu'importe. Le cours des événement sera toujours gravé dans mon esprit, ainsi que dans ma chair. Cette odeur d'ailleurs... la peau brûlant par le fer rouge... voilà une chose que je ne peux supporter très longtemps sans avoir moi-même une certaine douleur. Enfin, maintenant la douleur est une chose que j'utilise et que j'apprécie, donc il n'y a pas de problèmes à ce sujet... Quoique... par moment.

C'est donc à Poudlard que j'ai fais mes études en matière de magie. J'ai découvert au fil des années que je n'avais que peu de lacunes, à part le vol sur balais, ou encore la métamorphose. J'étais plus doué dans les sortilèges, les potions, la botanique, le duel... Je ne parle pas de l'Histoire de la Magie, car les années à être « sous l'aile » de ma mère m'a permis de savoir plusieurs choses à la base. La connaissance est une arme, mais seule elle ne peut grand chose... Il faut savoir se protéger, comprendre les éléments magiques qui nous entoure. La défense contre les forces du mal m'a intéressé au plus haut point, je l'avoue et je me débrouillais bien pour avoir une note honorable. C'est à Serpentard que j'ai vécu pendant toutes ces années et que certains rangent leurs critiques : je me suis fais des camarades, je m'entendais bien avec certaines personnes... Mais tout le monde dans la maison des vipères le savait : je n'étais pas le genre de personnage à suivre un groupe, ou un type ayant la richesse et le pouvoir. Mais si je vous parle de ces années, c'est parce qu'il y a une personne dont je me souviendrais jusqu'à la fin de ma vie, une personne que je considère comme mon frère. Nechtan était son prénom... Je ne sais plus quel était son nom de famille, mais maintenant, sur sa tombe, il y est inscrit Nechtan McEwen. Il semblait atteint d'un mal proche du mien... bien que dans son cas, ses crises de délires étaient beaucoup plus impressionnantes et moins paisibles que les miennes qui sont constantes et sous forme d'hallucinations. J'ai découvert lors de ma troisième année, car nous nous étions rencontré lorsque j'étais en seconde année, que lui faire la lecture calmait son esprit. Entre ces crises, il était quelqu'un que certains qualifiaient d'étranges... Nous aimions parler de légendes, de mythes, des moldus, des sorciers, de magie noire, de nos maladies respectives. Nous passions une partie de nos nuits ensemble, réfugiés dans un endroit secret, soit pour contenir ses crises de démence, soit pour simplement parler parce que le sommeil n'arrivait pas jusqu'à nous. Plus jeune que moi d'une année, il était mon petit frère... Il n'avait que peu apprécier mon départ de Poudlard avant lui, mais grâce à nos exercices quotidiens et l'utilisation de certaines substances, il réussissait à contrôler ses crises seul.

***

Les choses ne se déroulent pas toujours comme on le prévoit, ou comme on le voudrait. Parfois, ce que l'on croyait impossible ou difficile se fait facilement. J'ai été surpris par ma propre capacité à disparaître dans la foule, à cacher mes vices, mes maladies, tout en continuant de voir mes monstres, mes démons, et d'entendre ces plaintes, ces encouragements, ces voix sombres. Oui, lorsque j'ai terminé mes études, je ne pensais pas réussir cet exploit, mais j'ai rapidement compris, comme d'habitude, les ficelles de la société, celles auxquelles je n'avais pas eu accès par le passé. Peut-être est-ce réellement mon esprit, mais je considère la société bien trop simple, la morale est facile à comprendre et à utiliser pour totalement disparaître dans la foule. En fait, sur le papier, qu'un être comme moi parvienne à se fondre dans la masse est une chose aussi difficile qu'apprendre à utiliser les astres et autres éléments naturels pour se repérer dans un environnement désert ou hostile... Mais lorsque l'on comprend facilement les choses, il est plus simple d'apprendre. Enfin, tout n'est pas non plus simple : si il est simple de comprendre la société et la morale, il est plus difficile d'avoir un métier dans le domaine pour lequel j'ai de l'intérêt. Dans sa mission de protection des secrets, ainsi que dans celle de la recherche sur la magie, le ministère possède les « Langues-de-Plomb », des personnes mystérieuses, trouvant et défendant des choses bien plus puissantes et que très peu de sorciers peuvent se vanter de voir... Je voulais être ça, ce genre de personnage. Mais entrer au ministère est une chose bien plus difficile que certains peuvent le penser, surtout pour cette fonction. Les épreuves, testes psychologiques, et autres séries d'actes peuvent détruire le plus faible des esprits... Mais je n'étais pas surpris par ceci, pour deux raisons : il est important, pour cette fonction, d'être prêt à beaucoup et surtout de ne rien laisser filtrer... La seconde raison est que cet homme m'avait prévenu.

Jacob, un mage noir, important médicomage, m'avait approché tandis que je m'intégrais peu à peu dans cette société. Il ne me connaissait que de nom, il avait entendu parler de certaines expériences, normalement secrètes, que j'avais pratiqué entre les murs de Poudlard. Je doute que mon meilleur ami en aurait parlé... Certains serpents possèdent encore maintenant une langue un peu trop pendue... Enfin, qu'importe. Il m'a expliqué la raison de sa venue vers moi : il avait la tâche de recruter des personnes d'exception pour un certain mage noir, une personnalité dont le nom m'a rapidement ravi : Gellert Grindelwald. A la base, je n'étais pas dans les premiers choix, car mon sans était loin d'être pur aux yeux du mage noir. En effet, sa notion de pureté est loin de ressembler à celle de ma mère... Pourtant, j'ai été approché pour être dans les plus proches collaborateurs du mage noir, l'homme m'expliquait même qu'il avait fait tout son possible pour que je sois un choix, car j'avais le potentiel. Est-ce que je croyais en ces mots ? Bien sûr que non, mais mon esprit ne pouvait qu'être attiré par cette obscurité. Ainsi, j'ai fais le choix d'accepter son enseignement, tout en avançant dans la lumière pour ne pas avoir le profil du marginal dangereux. Ainsi j'ai commencé à suivre son apprentissage en matière de magie noire... J'ai pu entrer dans le corps des Langues-de-Plombs, et enfin, une chose que je n'espérais plus est arrivé : après plusieurs mois d'entraînement, j'ai eu le droit de mettre fin à la vie de mes parents... Je n'ai pas besoin de décrire tout ce qui s'est déroulé, il est parfois plus amusant de laisser l'esprit imaginer... Je me souviens clairement du moment où j'ai détruis la dernière lueur de volonté de ma mère, lorsque son regard de haine s'est transformé en un regard de peur. Par un habile jeu de paroles, de charmes et de preuves, j'ai réussi à donner un parfait coupable à ce crime horrible et sanglant.  C'est à partir de ce jour - radieux -  que j'ai commencé à faire mes propres expériences, utilisant par moment des substances me permettant d'entrer dans une forme de transe... Bientôt je fus plus utile à Grindelwald que mon mentor... et j'ai commencé à travailler pour lui, bien que mon sang, la preuve d'une forme d'impureté aux yeux du mage noir, faisait qu'il ne me laissait pas totalement toute sa confiance. Qu'importe... je lui étais utile, il m'était aussi utile.

Mais, il y a toujours un imprévu. J'ai appris que mon meilleur ami, Nechtan, s'était suicidé. Je dois avouer que je n'avais jamais prévu cet événement... je suis encore surpris et triste à chaque fois que j'y repense. La tristesse est un sentiment très étrange, il ne se manifeste pas par des larmes, mais par la transformation de mes hallucinations... Le sourire des créatures dégénérées disparaît, les voix que j'entends prennent la voix de la personne que j'ai perdue, mes rêves sont bien plus sinistres, un esprit en rien habitué dirait que mes rêves sont même répugnant, écœurant. J'ai décidé de l'enterrer dans le caveau familial, lui donnant le nom de Nechtan McEwen... Il était la seule personne réelle que je pouvais considérer comme membre de ma famille. Mais, vous devez sûrement vous en douter : je ne suis pas une personne à perdre pieds à cause d'une perte. J'ai continuer ma vie comme elle était, avec une personne en moins, c'est tout aussi simple que ça. Pendant de longues années, j'ai augmenté mes connaissances en matière de magie noire, ainsi que dans l'étude du corps humains, de l'esprit et des limites naturelles de ces deux concepts. Expérimentant mes recherches sur des corps, volontaires ou non, j'ai amélioré mes propres connaissances sur la domination des corps et des esprits par la douleur et des émotions tout aussi proche. Je continuais mes activités de langue-de-plomb, les missions données par le mage noir n'empêchant en rien cette fonction. Jusqu'à la défaite de Grindelwald, j'ai continué de jouer en double-jeu, allant même jusqu'à utiliser un nom d'emprunt pour mon rôle de mage noir : Nechtan. Puis, en 1945, mon supérieur tomba au combat face à Albus Dumbledore. Je fus l'un des rares des proches collaborateurs de Gellert à réussir à me relever de cette défaite. La raison à ça est simple : je ne suis pas un fanatique, je suis un stratège, un joueur d'échecs.

Puis, tandis que je m'étais mis à mon propre compte, j'ai entendu depuis mon manoir cette guerre retentir, cette guerre entre les moldus et les sorciers...En tant que Langue-de-plombs, ma mission a été de protéger les plus grands secrets, ainsi que le secret le plus important : notre magie. Avant tout je devais protéger mes propres trésors. Le Loch Ness... cet endroit que j'apprécie depuis l'enfant, les rives où je me promenais le plus souvent... Les ruines du Chateau d'Urquhart, un passage souterrain menant aux oubliettes... plusieurs sortilèges cachant l'entrée même de ces souterrains. Voilà l'endroit dans lequel sont rangés mes précieux secrets. Et pendant qu'ils résident, secrètement, protégés par des sortilèges, certains simples, d'autres dangereux et mortels pour les visiteurs, j'ai participé à cette guerre, j'ai protégé ma nation magique... J'ai été promu, bien que maintenant cette promotion n'est plus d'aucune utilité...

Peut-être que mon manoir et ma cachette sont toujours debout, mais ce n'est pas le cas du ministère. Maintenant, nous sommes quasiment tous réunis aux environs de Poudlard. Langue-de-Plomb, cela ne signifie plus rien dans cette période....Maintenant, je fais parti de ceux qui dirige les hommes qui protègent les derniers lieux encore debout de l'Angleterre Magique, mais le plus important reste que je me suis approché de ce jeune prodige... Tom, ou Voldemort... Un personnage intéressant, mes amis invisibles l'aiment bien... Ce n'est pas lui qui m'a trouvé, je suis allé le voir de moi-même. Mais comme avec Grindelwald, je suis bien moins fanatique que ses autres subordonnés, mais les informations que je peux lui fournir sont intéressantes, tout comme mon expérience... Puis, personnellement, j'ai toujours pensé qu'une guerre apporte des choses passionnantes : cobayes, sentiments de domination, etc... Au final, je suis un membre important des Mangemorts. Je considère que Voldemort ne fait … qu'agir, selon ses choix. Si certains pensent changer les choses par l'inaction, c'est leur opinion... Je préfère suivre celui qui agis, même si cela le mène à fouler les sentiers les plus profonds de l'Enfer... Car après tout...

C'est ça qui est marrant... !

Pour terminer, voici une petite énigme pour vous...

« Poussé par la morsure d'un chien, j'avance vers l'inconnu,
Accompagné de 21 "secrets", l'un pense que je suis le 22ème, l'autre m'appelle "0", et d'autres ne font de moi ni l'un ni l'autre.
C'est mon ancien nom que vous cherchez, et celui-si se trouve au dessus de vous.

Qui-suis-je ? »
Mon caractère
J'aime...Je n'aime pas...
Les arts, moldus et sorciers, l'Histoire, la culture, le whisky écossais et le whisky pur feu, le raffinement, l'originalité, la mort, la domination de l'esprit, la stratégie, la guerre, ceux possédant un potentiel, la recherche, la torture, la découverte, les hurlements, la douleur, la folie, et enfin celui que je considère comme mon frère.
Les mangemorts sans esprits, le fait que l'on me compare à eux, l'irrévérence et tout acte manquant de raffinement. Je déteste ceux qui ne me résistent pas, ceux qui veulent simplement être dans le moule, ceux qui n'agissent en rien, le manque de réflexion, de stratégie, d'intelligence et de culture... et enfin, il y a quatre choses que j’exècre au plus haut point : mes parents, la religion, l'ennui et le vide.
Mes petites habitudes
Lorsque l'on me connaît très bien – c'est dire qu'il y a peu de personnes ayant cette chance –, il y a des choses qui reviennent sans cesse. L'écriture et la lecture sont des choses que j'affectionne, cette activité me permet de réfléchir plus paisiblement. L'étude de certaines choses est aussi quelque chose que je fais régulièrement, c'est de cette façon que je peux découvrir de nouvelles façons de dominer l'esprit ou le corps. Médecine, potion, botanique, ou encore magie noire, j'ai appris à utiliser ces différents domaines pour devenir un homme dangereux. Associer cela à mon imagination ainsi qu'à mon verbe, je pense être le plus efficace des « Inquisiteurs » que la société ait connue... Bien que je devrais vérifier ce fait, il me semble important de ne pas dire de bêtises. Mais cette fonction ne m'a pas empêché d'être un homme de terrain doué lors de certaines missions pour mon ancien employeur, le ministère... ou pour le tout premier mage noir avec qui je me suis associé suite à mon entraînement. Je ne pourrais faire face à deux aurors entraînés sans ma chance et mes autres méthodes. Comprendre les expressions du visage, la psychologie d'une personne, c'est quelque chose que j'ai appris à faire au fil des années, mon expérience dans ce domaine m'a permis quelques miracles il y a quelques années.

J'ai cru voir que l'on me demandait si j'avais un objet fétiche. C'est vrai, j'en ai un. Un livre, ne se trouvant jamais à mes côtés. Que je sois clair, je ne conseillerais à personne d'ouvrir ce livre, loin de moi l'idée de dire que c'est un Horcruxe car cette forme de magie n'est pas à mon goût, mais à l'intérieur résident mes plus sombres secrets, mes « savoirs interdis » en rapport avec mes recherches sur la magie noire, la nécromancie ou encore les limites du corps et de l'esprit humain. Je le garde jalousement, car toutes ces notes sont personnelles...
Moi IRL
Je m'appelle Nicolas (ou Vah'ra), j'ai 23 ans et j'ai découvert Hogwarts Reverse grâce à Milly.

Je voudrais dire au staff j'aime le contexte du forum et que le code est validé.

© Hogwarts Reverse
avatar
Découvre-moi !
Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Islay Howard McEwen ~ Paradoxe et Horreurs [Terminée] Lun 23 Mar - 22:18

Bienvenue Bienvenue ♥
C'est certain, ce personnage me fera toujours frisonner que dire de plus !
Bon courage pour cette fichette que l'on sent déjà d'exception !

-contente de te retrouver ♥ -
avatar
Découvre-moi !
Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Islay Howard McEwen ~ Paradoxe et Horreurs [Terminée] Mar 24 Mar - 14:14

Bienvenue à toi, vil sacripant !

Comme toujours ça fait plaisir de te voir et rien que pour les habitudes, si je n'étais pas moi -huhuhu- je dirais que ça me fait froid dans le dos ! N'empêche ta plume est toujours aussi agréable et elle colle tellement bien à ce genre de personnage !
Bref, bon courage pour l'écriture de l'histoire, si t'as besoin tu sais où nous trouver ;) Petit chanceux en plus, t'es en avance sur tout le monde ♥️

DES BISOUS.
avatar
Découvre-moi !
Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Islay Howard McEwen ~ Paradoxe et Horreurs [Terminée] Mer 25 Mar - 12:50

Bon, j'évite le DP, parce que c'est le mal !
Petit mot qui semblera sans doute répétitif avec mon prochain post, mais c'est point grave. Donc juste pour dire que t'as une histoire bien écrite, bien ficelée, bien à toi, avec beaucoup de détails historiques et ça, ça fait plaisir. Je maintiens quand même que c'est assez dur à lire, c'est un peu compliqué, un peu pédant, mais ce n'est pas à moi de changer ta façon de faire, forcément. L'essentiel c'est que tu t'éclates avec ton personnage ;)
avatar
Découvre-moi !
Messages : 269
Date d'inscription : 15/03/2015
Age : 24
dewdrops at dawn

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Islay Howard McEwen ~ Paradoxe et Horreurs [Terminée] Mer 25 Mar - 12:54



Rien de bien gros à ajouter par rapport au post ci-dessous, l'essentiel y est ! Hâte de pouvoir formenter des plans avec toi le plus rapidement possible !
P.S : CHRISTIAN BALE !  

Bienvenue ! Tu es officiellement validé sur Hogwarts Reverse, félicitations ! Maintenant tu peux naviguer et poster partout sur le forum, tu peux ouvrir ton topic de liens, poster une demande de rp ainsi qu'une demande de rang personnalisé. Si tu es un petit chanceux et que tu a une particularité, viens donc recenser ton don, tu dois aussi recenser ton patronus.

Te voilà donc parmi les Mangemorts ! Amuse-toi bien ! ♥️
© Hogwarts Reverse
avatar
Découvre-moi !
Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Islay Howard McEwen ~ Paradoxe et Horreurs [Terminée] Mer 25 Mar - 13:10

Merci beaucoup pour les compliments, ainsi que les petits conseils que tu as pu donné: on peut toujours tenter d'améliorer sa façon d'écrire. Après, il est vrai que le fait que j'utilise la première personne me fait écrire comme si les choses émanaient totalement d'Islay, qui est assez lyric, théâtral par moment, mais il y a toujours des choses que je pourrais tenter d'améliorer ^^

En tout cas merci pour la validation :)

Je vais de ce pas faire le reste des formalités !
avatar
Découvre-moi !
Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Islay Howard McEwen ~ Paradoxe et Horreurs [Terminée]

Découvre-moi !
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Islay Howard McEwen ~ Paradoxe et Horreurs [Terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)
» Howard Shore

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hogwarts Reverse :: Fiches-