AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Eurydice ♦ La mort est douce... [Finish]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Message
Auteur
MessageSujet: Eurydice ♦ La mort est douce... [Finish] Sam 14 Mar - 17:54


La mort est douce... Ce qui fait souffrir avec certains poisons, certaines blessures maladroites, c'est la vie.
Je m'appelle Eurydice Flora Spencer-Moon, j'ai 25 ans et je suis un Sang-Mêlé. Je suis né à Londres le 24 juillet 1923.

Je suis actuellement Professeur de Défense Contre les Forces du Mal & Directrice de la maison Gryffondor, mon ancienne maison.

Mon amortentia sent la rose fanée mélangée à l'odeur de la sève de sapin., mon épouvantard prend la forme de la tête tranchée de mon père et mon patronus celui d'un centaure . Je possède un chat roux et blanc nommé Orphée.

J'ai choisi Jaimie Alexander pour me représenter.
Mon Histoire

« Mes condoléances ». Eurydice baissa les yeux comme pour remercier les personnes qui tour à tour venaient lui dire la même phrase. Elle n’en pouvait plus. Finalement, elle en avait assez qu’on fasse semblant, qu’on la voit ainsi, mais qu’intérieurement, on la voit comme une veuve noire. Elle savait très bien que tous la regardaient à cause de cela et que c’était la raison du nombre de personnes présentes aujourd’hui même. Pauvre mari retrouvé mort, personne ne pouvait s’y attendre, il était en bonne santé, mais le Langue de Plomb avait un mauvais caractère et une tonne d’ennemis. Mais ce soir-là, elle était de sortie, en mission, avec la brigade d’élite du Ministère. Une dizaine de personnes et ses équipiers l’avaient vue en train de repousser des soldats moldus sur les frontières du pays de Galles alors que son père tenait de fuir un peu plus loin dans les terres. Une mission rondement menée. Mais en rentrant le soir même, les aurors étaient déjà sur place avec un corps sur les bras et personne d’autres à soupçonner que la veuve. Vêtue de noir à côté de quelques planches de sapin contenant le corps de son époux, elle était veuve désormais, elle était libre. Et autant dire qu’elle regrettait d’avoir fait confiance à un homme qu’elle connaissait à peine.

Érik Moriarty était certes l’amant parfait, mais il n’en était pas moins un mari jaloux, possessif et violent. Trop violent pour le caractère de la femme qu’elle était. Indépendante et insoumise. Elle est et elle restera une vierge effarouchée malgré tout ce qu’on pouvait en dire. Elle n’avait jamais éprouvé de mal pour se défendre, mais elle était tombée des nues, tellement qu’elle était restée dans son mutisme, oubliant presque ce qu’elle était. Ce qui était incroyable c’est que durant deux ans, elle avait pu faire passer ses commotions pour des blessures en mission. Le monde était en guerre depuis son mariage environ, alors c’était plausible. Certes, elle avait oublié son foyer, elle était tout le temps en mission, en particulier avec des hommes. Elle se concentrait sur la sécurité de son père et de son pays, de son monde, oubliant le cocon qu’elle devait former avec Érik. Alors, elle n’était pas souvent là, toujours en voyage à gauche ou à droite pour sauver des populations de la potence, ce qui mettait son mari dans tous ses états quand elle rentrait. Au début, c’était des reproches, puis l’intimidation, les menaces et les coups. Deux ans ont suffi à lui faire prendre une décision.

Mais, cela aurait pu continuer longtemps, si son meilleur ami et médecin, William Nott n’avait pas constaté qu’elle était battue. C’est comme cela qu’il a mis dans la tête d’Eurydice qu’elle devait le quitter. Mais, elle savait, et trop bien, qu’Érik reviendrait vers elle et qu’elle resterait une victime de son ex-mari. Alors, elle avait planté une aiguille donnée par William dans une bouteille de vin qui boirait le soir de sa mort. Du poison et alors ? C’est une technique de femme, c’est pour cela qu’elle avait été soupçonnée la première. Mais partie avec une tonne de témoins, elle ne pouvait pas être celle qui était à l’origine du meurtre. On lui demanda de son temps pour en parler néanmoins, bien que fille du ministre de la Magie, elle n’était pas protégée de la justice magique. Érik était un homme influant et la perte de cet homme était une perte pour le monde magique. Mais la guerre avait tassé l’affaire, faisant passer ce vil meurtre sur le dos d’une femme travaillant à son service dans la maison qu’elle avait habitée avec Érik. Bien que feu son mari soit mort de sa faute, peu de personnes doutent encore du jugement rendu.

Pourtant, un an a passé depuis ce décès tragique, Eurydice a repris le cours de sa vie, elle a appris aussi son manque de fertilité, à la limite de la stérilité. Mais elle vivait bien avec cette nouvelle, avoir une chance sur un milliard de pouvoir enfanter n’était pas des plus mal. Elle n’avait juste pas les ovules adéquats pour avoir un enfant. Depuis une année, elle était aussi devenue la professeure de défense contre les forces du mal à Poudlard, son prédécesseur mort dans l’attentat du chemin de traverse. La matière était intéressante en période de guerre, elle pouvait apprendre aux jeunes comment se défendre devant les moldus sans pour autant tacher l’image du monde magique. Mais en plus de cela, elle se mit en guerre elle-même contre le plus vil des personnages. Jedusor était un gamin prétentieux de presque son âge. Mais, Eurydice avait horreur qu’on endoctrine les enfants et sur les bancs de sa classe, elle avait par moments des enfants pires qu’endoctrinés. Mais de toute façon, sorcier comme moldu, elle n’avait plus peur d’ôter la vie d’un être humain maintenant.
Mon caractère
J'aime...Je n'aime pas...
Le café, le sport, la liberté, pouvoir dire ce qu'elle veut, enseigner, les Gryffondor, la façon de penser de Dumbuldore, les romans policiers, ses anciens collègues de la brigade magique, se promener et courir tôt le matin.Les espaces confinés, les oiseaux, le thé. Les menteurs et ceux qui vont à l'encontre de ses idées. Avoir tord, être faible, ne pas pouvoir aider les autres. Trembler de colère. Frapper les autres car elle ne peut pas changer les avis. Qu'on pense qu'elle a tuer son mari.
Mes petites habitudes
Eurydice porte son nom du mythe d'Orphée, d'où le prénom de son petit chat. Mais il faut dire que bon, elle a vécu avec tout cela collée à elle. ○ C'est une sportive, elle a énormément pratiqué la gym durant ses jeunes années avant Poudlard. ○ Il va sans dire qu'aujourd'hui elle s'entretient encore. ○ Elle déteste le thé et c'est une adepte du café, bien noir s'il vous plait. ○ Sa mère est une moldue et elle n'a pas peur d'être celle qui a gâché la lignée de Sang pur des Spencers, au contraire, elle est fière d'être une fille de deux cultures différentes. ○ Il va sans dire que lorsque son mari est mort, c'est la première que l'on a prise pour suspect et autant dire qu'elle a dû jouer des coudes et feindre la douleur pour qu'elle ne soit pas reconnue coupable. ○ Pourtant, elle a tué son mari avec l'aide William Nott son meilleur ami. ○ Depuis cette rentrée, elle est professeure de DCFM, car son prédécesseur est mort dans l'attaque du chemin de Traverse. ○ Elle déteste les oiseaux et préfère emprunter les chouettes de ses collèges. ○ Enfin, elle est du genre colérique, il ne faut pas la chercher bien longtemps, car elle sait user de ses poings. Elle a fait de la gym, mais aussi du karaté, attention à vous, c'est une vraie sportive malgré tout. ○ Elle a peur des oiseaux, mais aussi des espaces confinés. Ce pour quoi il y a toujours quelque chose d'ouvert dans sa salle de cours ou dans son appartement. ○ Elle est stérile, ce pour quoi elle ne peut pas avoir d'enfant, mais elle ne court pas après la maternité. ○ Elle ne veut pas donner à William de Faux espoir, car elle sait qu'elle ne pourra pas lui donner de parfaits petits enfants.
Moi IRL
Je m'appelle Dezaia, j'ai 20 ans et j'ai découvert Hogwarts Reverse grâce à Milly qui m'a embarquer dans le bateau !.

Je voudrais dire au staff ET les licornes ? et que sur le forum écrire ici le code du réglement.

© Hogwarts Reverse
avatar
Découvre-moi !
Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Eurydice ♦ La mort est douce... [Finish] Dim 22 Mar - 17:13



Histoire intéressante bien digne de toi qui me rappelle une certaine Persée mais avec tellement plus de punch ! Annabeth va tellement l'apprécier et Jedusor vouloir lui faire tellement de mal 8D Bref, je te valide ma belle ♥

Bienvenue ! Tu es officiellement validé sur Hogwarts Reverse, félicitations ! Maintenant tu peux naviguer et poster partout sur le forum, tu peux ouvrir ton topic de liens, poster une demande de rp ainsi qu'une demande de rang personnalisé. Si tu es un petit chanceux et que tu a une particularité, viens donc recenser ton don, tu dois aussi recenser ton patronus.

Te voilà donc parmi les les membres de Poudlard ! Amuse-toi bien ! ♥
© Hogwarts Reverse
avatar
Découvre-moi !
Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Eurydice ♦ La mort est douce... [Finish]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» La mort est douce : elle nous délivre de la pensée de la mort.
» La mort peut être plus douce qu'il n'y paraît.
» Macaria, Déesse de la Mort Heureuse [Finish']
» Cours n°5 : Eurydice et Orphée
» 25 septembre 1991, Aristide à L'ONU : Liberté ou la mort !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hogwarts Reverse :: ARCHIVES HG :: Vieux parchemins :: Fiches-