AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Poster un nouveau sujetRépondre au sujetPartagez| .

Fermeture.... ouverture? {Arielle}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Message
Auteur
MessageSujet: Fermeture.... ouverture? {Arielle} Mar 18 Sep - 16:39



Une semaine maintenant que le bar avait ouvert et j’étais plutôt satisfait du taux de fréquentation malgré les événements récent. Comme quoi les êtres humains avaient tous besoin de se détendre d’une façon ou d’une autre. Et quoi de plus relaxant que de déguster un verre de vin dans un bar fraichement refait et proposant une carte fournie et très diversifiée ? Bien sûr je m’étais rapidement rendu à l’évidence et je proposais également des alcools plus… « Locaux » et plus forts également ainsi que quelques paniers grignotages salés et sucrés. Les anglais n’avaient pas le palais aussi fin que les français pour apprécier correctement un vin sans avoir besoin de s’enivrer pour oublier le reste. Oublier le sang, la mort, la guerre. Je voyais au quotidien les dégâts de cette guerre sur les sorciers et je m’efforçais d’être chaleureux, accueillant sans être trop souriant pour ne froisser personne… enfin le moins de monde possible. Parce qu’ils étaient quand même super chatouilleux les anglais !  Je commençais même à avoir quelques habitués. Le contact humain me plaisait vraiment et j’étais tous les jours étonné de voir qu’on se confiait vraiment à son barman lui racontant tout et n’importe quoi. Il ne restait plus que deux clients, un devant moi, terminant son verre et la seconde dans le coin lounge, visiblement affairée sur des parchemins et ce depuis plusieurs heures déjà. Je ne l’avais dérangé que deux fois, pour prendre sa commande et la lui apporter mais il allait falloir lui dire qu’il allait bientôt être temps de rentrer à la maison. Une fois les pièces sur le bar l’homme se dirigea vers la sortie, non sans avoir balancé un morceau de jambon à mon fléreur qui lui faisait les yeux doux depuis dix bonnes minutes maintenant. Tu profites de tout toi. Lui lançais-je amusé alors qu’il venait dans mes jambes. Cette bestiole se prenait pour le roi des lieux et ce depuis mon arrivée, j’ignorais d’où il venait. Il s’était attaché à moi et ne me quittait pas d’une semelle lorsque j’étais à l’intérieur. Je rangeais les tabourets d’un mouvement de baguette et nettoyais mon bar, observant du coin de l’œil la demoiselle dans le vain espoir qu’elle décide seule, de quitter les lieux. Chaloperie se dirigea vers elle mais il s’installa sur un fauteuil préférant faire sa toilette et se prélasser. Cette demoiselle me disait quelque chose…  un souvenir pas si ancien mêlé à des souvenirs plus… enfantins. Pour quelqu’un qui avait une mémoire eidétique, je me décevais grandement mais les visages n’étaient pas mon fort, vraiment pas. Décidant d’aller draguer enfin, faire connaissance je pose mon verre, remplis deux petits paniers et me dirige vers elle. Je toussotais pour qu’elle ne soit pas surprise de ma présence et posais les paniers sur sa table tout en restant à une distance suffisante de son travail. Je ne sais pas si vous préférez le sucré ou le salé alors dans le doute j’ai pris les deux. Bonne approche non ? Arielle Velrose c’est ça ? Je n’avais jamais eu aucun mal à me souvenir du nom des filles, surtout lorsque celles-ci étaient des femmes magnifique. Je voulais m’excuser pour Sainte-Viviane. Rapport au clin d’œil que j’avais pu lui faire en arrivant dans cette chambre ou à la façon un peu cavalière de me rassurer lorsque j’avais retrouvé ma sœur ou un peu des deux, elle trouverait bien par elle-même une bêtise pour laquelle je devais m’excuser. Je m’appelle Léandre Prince, on a pas vraiment eu le temps de faire les présentations la dernière fois. J’avais tout juste eu le temps de passer pour un crétin fini et de comprendre que ma présence n’était pas souhaitée. L’endroit vous plait ? Le bar en lui-même, sa consommation… moi ?
avatar
Découvre-moi !
Messages : 5
Date d'inscription : 02/09/2018

Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Fermeture.... ouverture? {Arielle} Dim 23 Sep - 22:48

La brune ne savait même plus ce qu’elle révisait tant elle passait du temps dans ses livres de sortilèges et de procédures qu’elle avait pu trouver grâce à Abel et Alexander, Abigaël n’étant pas en état pour retourner au travail pour le moment. Mais l’Angleterre laissait à Arielle une nouvelle chance de prendre un nouveau départ, de réussir là où elle avait toujours échoué en Italie. Bien qu’elle ait pu choisir la France, elle choisit le risque, elle n’était pas si bête. Le manque de personnel les ferait recruter un peu n’importe qui et elle espérait être de ceux-là, surtout après la boucherie qu’il y avait eu à Pré-Au-Lard… Après la mort et la désolation. Pré-AuLard se reconstruisait petit à petit et il y avait ce petit bar à vin sympa où elle avait trouvé refuge pour échapper à Abel quelque temps. Jusqu’à ce qu’il découvre son petit coin tranquille. Elle s’était mise à l’écart des autres. Le brouhaha ne la dérangeait pas. Quand on était la seule fille avec deux frères, on savait s’adapter à tout et à n’importe quoi. Du moins avec Abel et Gideon qui était on ne peut plus bruyant quand ils se confrontaient ? Elle releva les yeux vers le chartier qui était venu se poser à côté d’elle, bien hautain de faire sa toilette. Elle argumenta quelques mots en italien pour le faire partir jusqu’à relever les yeux vers le propriétaire des lieux.

Oh, la Velrose s’en souvenait de cette personne, du moins, elle l’avait rencontré il y a quelques jours seulement. « Je ne sais pas si vous préférez le sucré ou le salé alors dans le doute j’ai pris les deux » Jusqu’à regarder les yeux ronds les deux petits paniers remplit de victuailles. Merlin qu’elle avait faim soudainement. « Arielle Velrose c’est ça ? » Elle hoche la tête, mordant dans un bout de fromage posé sous son nez. « Vous retenez bien les prénoms, physionomiste c’est ça ? » demande-t-elle en retour. « Je voulais m’excuser pour Sainte-Viviane. » Elle l’observe et cherche quelques minutes dans sa tête pour savoir de quoi il parle. Elle s’exclame. « Oh ça ? J’avais oublié, vous n’êtes pas le premier à draguer, en ouvrant les portes vous savez ? » Elle savait bien et elle le lisait bien dans sa tête, il voulait à la fois qu’elle rentre chez elle, mais s’il pouvait y avoir quelques échanges de bons procédés, il ne dirait pas non à n’en pas douter. « Je m’appelle Léandre Prince, on a pas vraiment eu le temps de faire les présentations la dernière fois. » La dernière fois, il y avait eu tellement de choses malheureuses que c’est vrai, il s’était rapproché de la dulcinée d’Abigaël, mais elle ne savait pas qu’il était de sa famille. Elle hausse un sourcil. « Vous êtes de la famille de Miss Prince c’est ça ? » Elle savait bien que c’était son frère, mais elle jouait un peu le jeu. Sinon, c’était de la triche dans les rencontres. Puis elle s’amuse à ne pas quitter ce regard différent des yeux, lisant un peu de tout sur le moment. « L’endroit vous plait ? » Belle question pour dissimuler tant de choses, mais l’idée qu’il pouvait être intéressé par ce qu’elle pensait de lui, ça la fait sourire un peu alors qu’elle enroule avec nonchalance un parchemin. « Oh, ça me fait beaucoup penser au bar à vin de France, j’en ai côtoyé pas mal quand j’étais élève à Beaubâtons et puis, vous semblez porter un autre regard sur le rapport entre les gens et l’alcool, on ressort d’ici ivre et non soul comme un cochon. De ce fait, vous devez être un charmant tenancier qui tient à ses clients. » Était-ce vraiment ce qu’il voulait entendre ? Elle n’en savait trop rien, mais tant pis, c’était dit avec un bel accent chantant, il serait plus gentil par la suite.


Where there's tears, there's hope. Left you my tears, remember ?
©crackintime
avatar
Découvre-moi !
Messages : 3
Date d'inscription : 12/09/2018

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Fermeture.... ouverture? {Arielle} Mar 25 Sep - 22:18

Mon fléreur était, comme tout bon félin qui se respecte, complétement indifférent aux commentaires de la demoiselle. Quel que soit la langue utilisée il avait ce dédain dans le regard et cette façon de continuer sa toilette comme s’il venait de ne rien se passer du tout. Cette attitude m’avait agacé au départ et m’amusait maintenant. Après tout nous avions tous notre petit caractère et chaloperie ne faisait pas exception à la règle. Je suis heureux de voir qu’en revanche, elle n’est pas indifférente à mes paroles et mes actions, elle déguste un morceau de fromage et semble prompte à discuter. Au fond je ne suis plus si pressé de la voir quitter mon bar. Je me frotte un peu l’arrière du crâne gêné par ma propre réponse. Oui et non…  C’est vrai j’avais une excellente mémoire mais je sentais au fond de moi qu’elle n’était pas aussi pointue que je l’aurai souhaité à cet instant précis ce qui m’agaçais profondément. Elle ne m’était pas inconnue et cela ne remontait pas qu’à Sainte Vivianne… non. Tout en cherchais dans les tiroirs de ma mémoire je répondais avec sourire et bonne humeur à sa réflexion. Je m’en doute, mais c’est toujours plus délicat quand il s’agit de la porte d’une chambre d’hôpital…    L’endroit n’avait pas été parfait je le concevais fort bien et pourtant je n’avais pas pu m’en empêcher et la voir là, assise non loin de moi ne faisait que confirmer mon impression. Cette demoiselle avait un charme certain, particuliers, mystérieux. Je posais mon derrière sur l’accoudoir d’un fauteuil en face d’elle et continuait à répondre à ses questions avec humour et désinvolture comme je savais si bien le faire. Son frère, oui. Son petit frère préféré, le dernier petit Prince.  C’était vrai, en partie. Il y avait bien des années déjà que je n’étais plus si « petit » et je doutais maintenant des préférences de Sixtine après son accueil sur ces terres étrangères. Je suis surpris de l’entendre parler de moi... C’est la première fois que nous parlons réellement et elle semble déjà me connaître. C’est surprenant, intéressant mais.... aussi un peu inquiétant qu’elle lise en moi comme dans un livre ouvert. Je n’ai jamais compris l’intérêt de se rendre malade surtout avec un bon vin.  Non pas que j’ai toujours été un modèle de sobriété, j’ai parfois tenté d’étouffé la douleur avec des doses d’alcool trop importantes, en vain. Mais jamais avec du vin, question d’éducation sans doute. Je ne veux pas que mes clients quittent mon bar avec de mauvais souvenirs en tête. C’est mauvais pour le business.   Je suis un homme d’affaire avant tout non? Un sourire fugace, un détour du regard vers ses lèvres qu’elle vient de mordiller, une idée lumineuse et mon poing qui tape dans ma main faisant sursauté mon fléreur. Le vivet au rouge à lèvres!  Mais c’est bien sur voilà d’ou je la connaissais, Beauxbâton ! Arielle et Gideon, les jumeaux inséparables. C’est bien ça?  Ah je le savais que ma mémoire ne pouvait pas me faire défaut, pas a ce point, pas alors que j’avais en face de moi une demoiselle des plus agréable à regarder. Vous étiez déjà très studieuse à l’époque. Vous révisez quoi?  Mon regard se pose sur les livres et parchemins qui parsèment la table. Je peux aider? Besoin d’un cobaye?   J’étais sérieux !
avatar
Découvre-moi !
Messages : 5
Date d'inscription : 02/09/2018

Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Fermeture.... ouverture? {Arielle}

Découvre-moi !
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Fermeture.... ouverture? {Arielle}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Canada- Ségrégation raciale: Débat pour l’ouverture d’une école noire
» L'ambassadeur dominicain dément la fermeture de la frontière par son pays.
» Ouverture de la saison de la chasse
» Ré-ouverture du forum "Centre de Recrutement"
» ouverture des serveur

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Hogwarts Reverse :: Pré-Au-Lard :: Commerces-
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet