AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Je te serai loyal jusqu’au bout, quoi qu’il arrive

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Message
Auteur
MessageSujet: Je te serai loyal jusqu’au bout, quoi qu’il arrive Jeu 26 Juil - 20:24

Je te serai loyal jusqu’au bout, quoi qu’il arrive
Catherina était encore plongée dans la correction de devoirs, la rentrée avait déjà commencé depuis quelque temps, il était tard, elle devrait aller dormir, mais elle n’y arrivait pas. Ces dernières nuits, elle dormait vraiment très mal et faisait des cauchemars sans arrêt, c’est pour cela qu’elle dormait de moins de moins. Elle avait certaines choses en tête. Elle profitait de ces moments tranquillités pour préparer ses cours. La nuit était tombée depuis un long moment sur le château. Elle s’égara et lança un regard vers l'extérieur. Le ciel était clair et on y voyait très clairement la pleine lune loin dans le ciel. Catherina ne savait pas pourquoi, mais cela lui rappela une soirée, une soirée un peu spéciale qui avait changé sa vie.  

Début du flash-back

Au début de cette même année, par une nuit de pleine lune et les étoiles étaient déjà bien installées dans le ciel lorsque Catherina referma la porte de son appartement. Elle se posa contre et se laissa glisser jusqu’en bas. Seulement à ce moment-là, elle se relâcha vraiment en respirant un bon coup en passant une main dans ses cheveux pour défaire son chignon. Elle ne se rappelait plus comment elle était revenue chez elle, elle retira ses chaussures, c’était la douleur lancinante qu’elle ressentait au pied qui la fit redescendre sur terre. Elle s’était comme retrouvée ailleurs pendant un long moment, sans savoir quoi faire, sans savoir quoi dire. Elle avait juste suivi son instinct, sans s’en rendre compte, sans en avoir pleinement conscience. Elle avait l’impression d’avoir déambulé. Elle se prépara un thé pour retrouver ses esprits, et retrouver le déroulement de cette soirée. Elle savait qu’il ne s’était rien passé de grave. Elle savait qu’elle avait réussi à avoir une chose qu’elle désirait. Mais elle était déboussolée. Mais elle voulait reprendre les droits de son esprit sur cette soirée. Comment avait-elle pu mal tourner ? Comment Catherina pouvait-elle se sentir aussi mal ? Alors que tout présageait une bonne soirée.

Elle avait prévu une soirée simple avec Lysander. Depuis ce qu’il s’était passé il y a bientôt deux ans, ils s’étaient beaucoup rapprochés, passaient beaucoup de temps ensemble. Beaucoup de personnes trouvaient ça malsain, même de peur que les deux personnes souffrent trop, car ils pouvaient revoir l’être aimé perdu dans l’autre. Mais Catherina ne tenait pas compte de leur avis. Il avait vécu la même chose qu’elle, il avait perdu son amour, et son homologue fraternel. Ils se comprennent mutuellement. Mais de toute façon, ils ne parlaient pratiquement jamais de cet accident. Comme si c’était devenu un sujet tabou. Ils s’entendaient déjà très bien avant alors là n’était pas le problème. Ils avaient décidé de passer la soirée chez Lysander, un repas très simple. Mais Catherina ne faisait jamais dans la simplicité. En plus, elle prévoyait de lui parler de quelque chose de très important. D’une personne qui partageait ses idées. Pour cette soirée, elle avait préparé une longue robe noire qui cachait ses pieds, simple avec un petit décolleté en V devant,  mais ce qui faisait tout dans cette robe, c’était le décolleté dans le dos qu’elle possédait qui lui arrivait assez bas pour mettre en valeur la chute de ses reins. Catherina aimait beaucoup cette robe, elle lui servait pour beaucoup d’occasion. Elle avait assorti avec cette robe une paire de sandales noires avec des détails argentés sur le devant de la sandale. Elle avait relevé ses cheveux en un chignon en laissant deux mèches sur le côté, et pour le maquillage elle avait opté pour mettre ses yeux en valeurs par un charbonneux et des lèvres nudes. Elle se regarda une dernière fois dans le miroir pour vérifier qu’elle était prête. Lorsqu’elle fût convaincue qu’elle était parfaite, elle s'avança vers sa cheminée, s’y glissa dedans prit de la poudre et cria “Maison de Lysander”. Les flammes deviennent vertes et elle fût transportée dans le réseau. Les différents foyers défilaient devant ses yeux. Lorsque le flux commença à ralentir.

Lorsque tout fût arrêté, elle se retrouva face à un homme avec ses cheveux bruns mi-longs, repoussé vers l'arrière. De temps en temps, une mèche de ses cheveux tombait sur son front, qu’il replaça toujours délicatement. Ses yeux noisette étaient tellement intenses qu'elle se perdait souvent dans son regard. Il faisait entre quinze et vingt centimètres de plus qu'elle et elle adorait ça. Mais c'était une des deux choses qu'il détestait chez lui. Sa grande taille et son extrême minceur. Il portait une tenue très simple, un pantalon noir et une chemise blanche qu'il avait rentrée dans son pantalon.

"Bonsoir"dit-elle timidement "Bonsoir,lui répondit-il. Aller rentre"
Il fit un mouvement de la tête vers l’intérieur de la maison avec un léger sourire sur le visage. Ce n’était que la deuxième ou troisième fois qu’elle venait dans cette maison. La dernière fois qu’elle était venue, ça devait être quand sa soeur était encore en vie. Dans ses derniers souvenirs, la maison n’avait pas changé pour un pouce. Même pas dans la décoration. Ils s’installèrent dans le salon. Assise dans le canapé, elle se mit loin de Lysander. Ce n’était pas la première fois qu’ils se trouvaient en tête à tête, mais cette fois, Catherina se sentit plus mal à l’aise que d’habitude. Peut-être à cause de cette situation, de ce lieu. Lysander mit de la musique, quelque chose d’assez doux et servit la boisson. Un simple Hydromel à la pêche pour l’apéritif. Pendant un certain moment, Catherina ne lâche pas des yeux le verre qu’elle tenait entre les mains, le silence était devenu pesant. Elle devait trouver quelque chose à dire pour briser ce silence, elle voulait trouver un sujet de conversation, mais elle n’y arrivait pas. Lysander devait commencer à se poser des questions, il devait trouver ça bizarre qu’elle ne bougeait pas. Mais c’était impossible, son coeur battait trop fort, et elle avait l’impression que si elle bougeait son coeur allait s'arrêter. Lysander devait sentir que la situation était pesante. Il se rapprocha d’elle, mais sans non plus la coller.
"Je te trouve très belle ce soir."Dit-il simplement
Catherina avait l’impression que son cœur s’était arrêté tout à coup, elle sentit le rouge lui monter aux joues. Mais elle décida quand même de tourner la tête vers lui en essayant de se reprendre ses esprits, après tout ce genre de comportement ne lui correspondait pas du tout. "Merci c’est gentil. Tout aussi tu n’es pas mal." Elle eut un petit rire étouffé. "C’est bizarre de se retrouver là tous les deux non ?"
"Je ne trouve pas. Nous sommes deux adultes qui se connaissent et qui s’entendent bien."
"Oui, mais je veux dire par rapport à la situation, certaines personnes pensent que c’est bizarre que l’on soit aussi proche."
"Pourtant on ne fait rien de mal il me semble. Et depuis quand ce que pensent les autres t’intéresse."
"Oui,laisse tomber, je suis idiote."Une mèche de cheveux glissa sur son visage. Lysander la prit entre ses doigts et la remit en place. Puis il glissa doucement sa main dans son cou. Catherina sentit la chaleur et la douceur de ses doigts sur sa peau."Non ne dit pas ça, murmura Lysander.Tu es tout sauf idiote."
Leurs regards s’étaient croisés et ne s’étaient pas quittés depuis ce mouvement de Lysander. Les secondes semblaient s’éterniser et se transformaient en minutes. Puis sans qu’elle ne le voie arriver, Catherina sentit les lèvres de Lysander contre les siennes. Au départ, elle lui rendit, elle sentit même la main dans son cou exercer une pression légère. Mais très vite, elle prit conscience de la situation. Et la main qu’elle avait commencé à diriger vers Lysander en doucement se transforma en un coup violent contre sa poitrine. Catherina se sentit mal, en plus de l’avoir repoussé, elle avait peur qu’il se mette en colère contre elle. Elle osa un regard vers lui et à son grand soulagement, il n’avait pas du tout l’air en colère.
"Désolé,j’ai fait quelque chose qui ne fallait pas ?" Lysander se recula de Catherina, avec une expression sur le visage de peur, de regret comme s’il avait fait quelque chose d’horrible.
"Non ce n’est pas ça, c’est compliqué." Catherina essaya de changer de sujet, elle n’avait pas vraiment envie de l’aborder avec Lysander. Effectivement, elle l’aimait beaucoup, mais elle ne savait plus trop où elle en était. Pour dire vrai, elle n’avait pas de temps à perdre avec des sentiments et surtout avec une relation amoureuse. Elle avait d’autres projets en tête, des projets beaucoup plus grands.
"ça fait un moment que je voulais te le dire, mais je n’ai jamais réussi à trouver le moment." Lysander parut très gêné, il ne quittait pas du regard  ses mains avec lesquelles il jouait.
"Me dire quoi ?"S’étonna Catherina
"Et bien que je pense à toi souvent, et plus qu’à une amie. Je voudrais être plus que ton ami. Je pensais que tu avais compris." Il n’avait toujours pas détaché le regard de ses mains. Catherina posa une main sur les siennes pour le faire revenir à la réalité, lui faire prendre conscience qu’elle était là devant lui. "Lysander, je ..."
D’un geste vif, Lysander prit la main de Catherina entre les siennes.
"Non je sais ce que tu vas me dire, mais je ne te demande pas de me donner une réponse ou quoi que ce soit. Je voulais juste que tu saches."
Catherina chercha à retirer sa main délicatement, sans brusquer Lysander, surtout pour qu’il n’ai pas l’impression d’être violemment rejeté. Après tout,elle aussi avait à lui faire une proposition, donc ça prouvait bien qu’elle tenait à lui. Bien que c'était son un angle tout à fait différent.
"Mais tu ne trouves pas ça bizarre. Je veux dire, on a tous les deux étaient amoureux de nos jumeaux, ça pourrait être étrange de sortir avec l’autre."
Lysander haussa les épaules
"Peut être un peu au début, mais je ne vois pas le problème."
Avant que Catherina ait pu répondre quoique ça soit, Lysander se leva et elle le vit disparaître dans la cuisine. Il revint avec des choses à manger qu’il installa sur la table basse. Mais Catherina ne se laisserait pas faire, quand elle avait une idée en tête elle la gardait jusqu’au bout. Surtout qu’elle avait une autre idée en tête.
"Tu repense souvent à ce qu’il s’est passé ?" Catherina osa un regard vers lui. Lysander paraissait surpris de cette question, et soit il ne sait pas quoi répondre, soit il n’avait rien à répondre à celle. Catherina décida d’insister.
"Je veux dire… Catherina hésita quelque secondes avant de reprendre.S’il n’y avait pas eu tout ça, on aurait encore nos égaux et aussi nos amours. S’il ne s’était pas passé tout cela…"
"Arrête de vivre dans le passé, ce qui est fait est fait." Le ton qu’avait employé Lysander était plus fort et sec.
"NON, il en est hors de question !s’écria Catherina. Elle s’était levée sur le coup de la colère. Cette phrase était celle de trop, celle qui la fit sortir de ses gonds. Et elle n’avait aucune envie de se calmer, cette rage devait sortir. Elle en voulait au monde entier.  Je veux que tout s’arrête, j’en ai marre que les moldus vivent normalement alors que nous nous devons nous cacher jour après jour. On a des pouvoirs magiques,c’est eux qui devraient nous craindre et pas l’inverse. C’est nous qui devrions contrôler ce monde."
"Comment tu peux penser des choses comme ça ?"Lysander semblait étonné de ce qu’il entendait. Il s’était levé à son tour. Les deux sorciers avaient une réaction totalement différente. L’un avait des gestes rapides et secs quant à l’autre, des gestes lents et doux, comme deux êtres que tout oppose.
"Je suis très sérieuse. J’y pensais déjà avant, mais avec tout ce qu’il s’est passé dernièrement. Je suis convaincu. Ils sont dangereux et ont peur de nous, les moldus doivent disparaître. J’ai entendu parler d’un certain Tom Jedusor. Et je m'apprête à le rejoindre. Vas-tu le faire avec moi ?" Catherina était furieuse, mais elle ne criait pas. Par contre, elle trembla de tout son corps. Sûrement, car elle craignait ce conflit avec Lysander.
"Catherina tu ne crois pas que ce sont des idées un peu extrêmes. Que justement s’ils ont peur de nous, il ne faut pas réagir par la violence et que …"Lysander posa une main sur l’épaule de Catherina, cherchant à la calmer, mais elle s'éloigna d’un coup sec. Elle refusa catégoriquement son point de vue. "Mais ils ne comprennent pas. Je ne resterai pas plus longtemps sans réagir, sans rien faire et juste voir ma race disparaître."
"Catherina,tu as vu comment tu parles ..."
Catherina coupa Lysander, elle n'en pouvait plus de l'entendre parler, de l'entendre la contredire, de l'entendre lui dire qu'elle avait tord.
"Je suis désolé si je te choque, mais c’est ce que je pense. Comme je te le dis, je pensais déjà ça depuis un moment, mais on a trop de perte. Il est temps d’agir. Je te le redemande une dernière fois, est tu avec moi ? Mais sache-le, si tu ne
me suis toi, nous ne pourrons plus jamais nous revoir.
"
Lysander semblait désemparé de par ce qu’il entendait, mais aussi par le choix qui devait lui être fait. Catherina était toujours debout. Avoir parlé de ce sujet l’avait amené à son plus haut point d'énervement . Pourquoi maintenant ? Pourquoi alors qu’elle avait plein de projets et plein de choses à réaliser ? Pourquoi à elle ? Pourquoi elle, avait-elle survécu ? Elle avait tellement de rancoeur. Même après tout ce temps. Peut-être que Lysander avait raison, qu’elle vivait trop dans le passé. Mais Catherina ne le voyait pas comme ça, elle voyait ça justement comme une façon d’avancer et de se libérer de tout. On pouvait voir dans le regard de Catherina qu’elle était bien déterminée alors que le regard de Lysander lui était vide de tout. Il lâcha juste un “Bon d’accord...” à peine audible et sans grande conviction.

Fin du flash-back

Catherina sourit légèrement en repensant à cette soirée. Ce qu’avait fait Lysander ce soir-là était vraiment courageux. Une décision qui changea toute leur vie, désormais ils ne pouvaient plus revenir en arrière. De plus, elle savait qu’elle se trouvait dans une situation délicate, car étant à Poudlard, elle devait faire attention à Dumbledore. Elle savait que tous les jours elle devait faire attention à ses faits et gestes pour ne pas se faire prendre. Catherina redressa la tête en mordillant le bout de sa plume. Elle attendait juste patiemment, en jouant son rôle de professeur, de recevoir des nouvelles, recevoir des ordres sur le rôle et l’importance qu’elle aurait à jouer dans toute cette histoire.
Codage par Libella sur Graphiorum
avatar
Découvre-moi !
Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas

Je te serai loyal jusqu’au bout, quoi qu’il arrive

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» (FINI)Quoi qu'il arrive je serais toujours là pour toi - Haley & Dean
» Ensemble quoi qu'il arrive ? | pv Feuille de Chene |
» Aaron McMillan - Quoi qu'il arrive, le mal triomphe toujours.
» Quoi qu'il arrive, tu peux compter sur moi - Madison & Oliver
» On est là pour t'aider quoiqu'il arrive ~~ Mei / Skyla / Lydia

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hogwarts Reverse :: RPs-