AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Roseline et Abel - Lettres Perdues.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Message
Auteur
MessageSujet: Roseline et Abel - Lettres Perdues. Dim 1 Juil - 1:28




Septembre 1949

Gideon,

Nous sommes arrivés sains et saufs grâce au portoloin que nous avons pris à Paris. Arielle est un peu secouée par le voyage, mais elle se remet rapidement, surtout qu'il y a un peu de décalage horaire. Et puis on a eu la chance de trouver une maison rapidement, elle a son coin, j'ai le mien, au moins elle ne vient pas empiéter sur mes affaires, pas comme à la maison.

Le Ministère est sens dessus dessous, je regrette presque les missions de celui de Rome en ce qui concerne la Brigade magique, c'est brouillon et je crois qu'on m'a fait comprendre qu'un des chefs du service était dans la course pour prendre la place d'un homme pas encore tout à fait condamné. C'est assez étrange les habitudes anglaises, d'ailleurs le vin de chez eux, ne vaudra jamais le notre.

Comment se portent Helena et le bébé ? Je crois qu'Arielle serait vraiment satisfaite de pouvoir retourner à Florence pour son accouchement et de serrer le premier enfant de la famille dans ses bras. J'attends d'ailleurs une lettre de maman... Avec appréhension.

J'espère sincèrement que le hibou sera rapide et qu'l n'y aura de pas d'interception de la part des moldus, ils n'ont pas besoin de savoir que les Italiens se mêlent de leurs affaires. Réponds-moi vite.

Abel
(c) sobade.




i found love where

it wasn't supposed to be
ANAPHORE
avatar
Découvre-moi !
Messages : 20
Date d'inscription : 25/06/2018
dura lex, sed lex

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Roseline et Abel - Lettres Perdues. Dim 1 Juil - 2:01




Septembre 1949

Cher Monsieur Velrose,

Mille excuses d’avoir intercepté votre courrier. Votre pauvre hibou semble s’être blessé et s’est écrasé sur notre balcon. Je l’ai soigné et l’ai nourri pour qu’il reprenne des forces. C’est un bel oiseau que vous avez.

J’ai ouvert la lettre par mégarde, pensant qu’elle m’était destinée mais n’en ai pas lu tout le contenu. Je me suis juste renseignée sur votre nom avec mon frère pour vous renvoyer votre courrier. Nous sommes très proches des Velrose, cela signifie que nous nous rencontrerons peut-être (jamais deux sans trois). Abigaël parle très peu du reste de sa famille mais je suis sûre que vous vous entendez à merveille.

Je vous restitue votre lettre, que j’accompagne de celle-ci. Bienvenue en Angleterre. N’hésitez pas à nous écrire si vous avez besoin de quoi que ce soit, la porte dès Rosier sera toujours ouverte à la famille Velrose.

Respectueusement,

Roseline Rosier
(c) sobade.




    dreams of glass
avatar
Découvre-moi !
Messages : 18
Date d'inscription : 26/01/2018
Young & Beautiful

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Roseline et Abel - Lettres Perdues. Dim 1 Juil - 3:13




Septembre 1949

Chère Miss Rosier,

Je vous remercie humblement d'avoir pris soin de notre hibou, il n'est pas forcément très jeune, mais il doit être également déboussolé de par le changement de pays.

Ainsi que de l'hospitalité dont vous faisiez preuve à l'égard de notre famille, mais je crains ne pas avoir beaucoup en commun avec mes deux cousins depuis quelques années désormais.

Je me ferais un plaisir de vous informer, suite à votre aimable intervention, lors de l'arrivée sans souci de ce courrier.

Avec mes respects.

Abel Velrose
(c) sobade.







Septembre 1949

Chère Miss Rosier,

Cette lettre vous est bien adressée soyez sans crainte, vous pouvez la lire.

Je peux vous affirmer cette fois qu'Arold a bien délivré le message. Fort heureusement sans revenir blessé. Je me permets, ainsi de vous remercier une fois encore pour sa bonne santé et j'imagine qu'il sera heureux de revenir à votre fenêtre.

Hélas, toutes mes amitiés ne suffiraient pas à exprimer le respect qu'on doit vous porter pour votre altruisme, mais vous semblez avoir un don avec les animaux ou bien me tromperais-je ?

Avec mes respects.

Abel Velrose
(c) sobade.




i found love where

it wasn't supposed to be
ANAPHORE
avatar
Découvre-moi !
Messages : 20
Date d'inscription : 25/06/2018
dura lex, sed lex

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Roseline et Abel - Lettres Perdues. Dim 1 Juil - 16:00




Septembre 1949

Cher Monsieur Velrose,

Je suis ravie de voir que votre hibou Arold est sain et sauf et qu'il n'a pas manqué à sa tâche. Bien souvent les plus vieux d'entre eux en font toujours trop pour ne pas décevoir leurs maîtres, mais je pense que prendre un deuxième messager lui fera le plus grand bien, au moins pour les longs trajets.
Il a très vite compris qu'ici il aurait des friandises ! Je crois que je le gâte trop, pardon s'il grossit un peu !

Je suis désolée d'apprendre que vous ne vous entendez pas très bien avec vos cousins... J'apprécie Abigaël, il a le même caractère que mon frère, je comprends qu'il puisse parfois être... Agaçant ? (Ne le répétez surtout pas, je ne voudrais pas qu'il le prenne mal, je les apprécie sincèrement). Je connais mal Alexander, et j'imagine que suite à une petite crise, je ne risque pas de le croiser bientôt, il a l'air pourtant plus calme que son cousin. La famille n'est pas chose facile mais je pense que nous avons le devoir d'essayer de nous comprendre et de nous entendre, avant que quelque chose de terrible ne se produise. Certains n'ont plus cette chance... Mais je suis sûre que vous avez vos raisons et que vous êtes une bonne personne, que tous ceux de votre famille. Votre grand-père nous a aidés plus d'une fois, si vous veniez à le croiser, merci de lui transmettre mes respects.

J'ai effectivement une vocation pour les créatures magiques, et je travaillais auprès d'elles avant la guerre. Les circonstances belliqueuses du pays et d'autres plus personnelles m'empêchent aujourd'hui d'être à leur contact, même pour les plus inoffensives. Ma famille se montre très protectrice à ce sujet. Mais elles me manquent un peu parfois, j'adorais prendre soin des hyppogriffes et des créatures aquatiques. J'aimais aussi les chevaux, mais depuis la guerre il est assez difficile d'approcher les réserves, pour ne pas dire impossible.

Pardon pour cette lettre qui n'en finit pas !

Respectueusement,

Roseline Rosier
(c) sobade.




    dreams of glass
avatar
Découvre-moi !
Messages : 18
Date d'inscription : 26/01/2018
Young & Beautiful

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Roseline et Abel - Lettres Perdues. Dim 1 Juil - 22:57




Septembre 1949

Chère Miss Rosier,

Depuis ses jeunes années, Arold était habitué aux longs courriers, mais il prend une retraite bien méritée désormais, je vous en prie, s'il lui plait et à vous également de le faire grossir un peu, ça ne lui fera pas de mal puisqu'une chouette à rejoint notre maison quelques jours après ma dernière missive. Arielle l'a déjà adoptée comme un membre de la famille, même si elle n'a pas encore de nom, c'est assez difficile d'être imaginatif dans ce domaine...

Ne soyez donc pas désolé de la distance qu'il y a entre mes cousins et moi-même. Je ne doute pas un instant qu'il sache faire bonne figure et être plaisant en tant que personne, mais la famille est une chose compliquée qu'on a parfois du mal à cerner, surtout depuis la perte de mon oncle et de mon cousin. Cependant, je me suis permis de sourire à votre commentaire. Agaçant ? Si ce n'était que cela, il lui arrive parfois d'être têtu et suffisant envers les autres quand il décrète qu'il a raison dans telle ou telle situation.
Je prends également bonne note de vos respects, j'aurais normalement la chance d'être convié à Samain le mois prochain, et je ne manquerais pas de rappeler à mon grand-père votre amitié (même si je doute qu'Abigaël oublie de le faire lui-même.) Et de la compagnie que cela apporte de communiquer avec vous, le Royaume-Uni est certes un beau pays, mais il m'a éloigné de bons nombres d'amis proches, mais que serions-nous si nous ne pouvions pas apporter de l'aide aux autres nations sorcières n (est-ce pas ?

Votre douceur se ressent énormément dans vos mots, je ne doute pas un instant que les créatures que vous avez pu prendre sous votre aile aient été malheureuses. Prenons le cas de mon brave Arold, il se porte comme un charme depuis vos soins, moi qui suis un piètre soigneur me direz-vous ! (Habituellement c'était mon jeune frère Gideon qui s'occupait des soins, mais il ne m'a pas suivi et c'est tout à son honneur.) Hélas, je ne peux imaginer le manque, ou l'ennui, que cela peu causé d'être privé de sa passion, à moins qu'il ne s'agît que d'un emploi alimentaire, mais vu la renommée de votre famille, permettez moi d'en douter. Cependant, je ne serais pas assez inconvenant pour vous demander de m'expliquer les détails pour lesquels votre famille est protectrice, les Velrose sont également fort protecteurs envers les femmes et les enfants.
Avez-vous, pensez, à vous rendre dans un autre pays magique afin d'approcher des animaux de plus prêt ? Il existe de très belle réserve naturelle aux États unis ou en Europe où vous pourriez vous faire accompagnée.

C'est à mon tour de m'excuser pour la longueur de cette missive. Espérons qu'Arold soit assez en forme pour vous la porter.

Avec mes respects.

Ps: De quelle crise parlez-vous au sujet d'Alexander ? Je suis fort curieux n'ayant pas eu l'occasion de les apercevoir suite à ma récente arrivée.

Abel Velrose
(c) sobade.




i found love where

it wasn't supposed to be
ANAPHORE
avatar
Découvre-moi !
Messages : 20
Date d'inscription : 25/06/2018
dura lex, sed lex

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Roseline et Abel - Lettres Perdues. Lun 2 Juil - 0:24




Septembre 1949

Cher Abel,

Aroldl me fixait avec une telle intensité en arrivant au manoir ! J'ai pris la peine de nettoyer son plumage, il avait l'air ravi. Cet air fier qu'il a eu m'a beaucoup fait rire. Un vrai hibou de Velrose. Il attend que j'écrive cette lettre pour repartir. Je crois qu'il a percé à jour nos petits échanges secrets !  Je suis ravie de constater que nous avons eu la même idée concernant un nouvel oiseau.

J'imagine que mon frère et votre cousin en font trop pour tout le monde alors qu'il leur suffirait de demander un peu d'aide, de temps en temps. Ils ne peuvent agir seuls mais s'en sentent obligés, je ne comprends pas pourquoi. Les problèmes se résolvent mieux lorsque l'on a une oreille attentive. Ils n'en font qu'à leur tête, mais on a envie de les suivre car ils nous donnent de la force. Du moins c'est mon avis. Je préfère voir le meilleur en eux que le plus mauvais.

C'est très honorable de votre part de nous venir en aide, malheureusement il est difficile pour moi de parler de cette guerre et de tous les problèmes qui en découlent. Je dois être trop naïve, mais je ne comprends pas ce que nous avons tous à vouloir le malheur de notre prochain. Notre colocataire me dit utopiste. Je n'ai peut être pas assez souffert pour voir la réalité. Mais je savlure ma chance et chaque petit bonheur de la vie avec une grande joie ! Chaque minute de plus à savourer la vie est une bénédiction.

Les Velrose son décidément bien curieux !

Disons que j'ai organisé un repas et à peine m'a t-il vue qu'Alexander avait l'air sous le charme. On ne se connait pas et je n'ai cessé de sourire, mais par Merlin, quelle gêne ! Il n'avait de cesse de me dévisager, mon frère n'a pas du tout apprécié. Mais il a été tout autant exécrable, alors disons que je l'ai... Puni. Oh, quelle honte, je ne veux vraiment plus y penser ! Sigil est très protecteur, un peu trop, mais je peux le comprendre.

J'ai le coeur fragile depuis toute petite, je pense que c'est une mission d'État pour lui d'empêcher quiconque de me le briser, littéralement ! Seulement c'est parfois étouffant. Ces petits problèmes rendent mes escapades assez difficiles, je sors rarement seule, sauf quand c'est nécessaire. Pour aider un ami, par exemple. Il faut prendre soin des gens que l'on aime !

J'espère vraiment avoir la chance de vous rencontrer, à l'occasion. Nous habitons un petit village, certes qui grandit, mais je suis sûre que nous nous croiserons sans même nous remarquer ! Jusqu'à ce que je connaisse votre visage, bien sûr.

Quelle aventure ! Et moi qui écris encore et encore...

Pardon pour le retard de cette lettre. Arold n'a pas voulu partir tout de suite, alors je l'ai laissé un moment se poser sur mon bureau.

Chaleureusement,

Roseline Rosier
(c) sobade.




    dreams of glass
avatar
Découvre-moi !
Messages : 18
Date d'inscription : 26/01/2018
Young & Beautiful

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Roseline et Abel - Lettres Perdues. Lun 2 Juil - 1:56




Septembre 1949

Chère Roseline,

Les bêtes ressemblent à leur propriétaire, j'espère qu'Arold vous donne une bonne image de ce que je peux être malgré qu'il soit parfois aussi fier qu'un paon. Cependant, il a une patience à toute épreuve, tant qu'il a un peu d'eau et de miam-hiboux pour patienter. Parfois, je me surprends à me dire qu'il pourrait lire les lignes que nous nous écrivons par-dessus nos épaules. Drôle d'idées n'est-il pas ?

Rosier, comme Velrose, je pense, sont de ces familles qui n'ont j’amis voulu la guerre ou le déchirement. Alors, être fort pour retrouver l'équilibre d'avant-guerre est leur priorité. Comme la mienne, et à leur image, je ne possède pas l'oreille attentive dont vous pensez qu'on a horriblement besoin pour se reposer. Ma soeur est du même tempérament en plus d'être un élève bien capricieux, mais elle espère intégrer la Bridage elle aussi. Alors, j'espère qu'elle puisse trouver cette oreille attentive en se faisant quelques amis ici. À mon tour, je pense ne pas en avoir horriblement besoin, vous le dites si bien, on se sent obligés d'agir sans impliquer les autres. Pour leur sécurité essentiellement.

Votre opinion effacée ne veut pas dire que vous n'en avez pas. Bien au contraire, vos lignes transpirent la paix et l'apaisement. Et ne vous souhaite pas de connaître les blessures de la guerre. Quel mal y a-t-il a être optimiste, si c'est votre façon de voir les choses vous pouvez l'affirmer. Oh, je ne suis pas du même avis, sans être belliqueux, mais respecter ce que vous pensez est tout aussi important que d'avoir son propre avis. Le mien est cependant que toute votre population n’a pas à souffrir des actes de quelques dégénérés, comme ceux de 1947 si ma chronologie est bonne.

Plus curieux qu'un Velrose, je ne crois pas que cela existe.
Notre curiosité est parfois bien utile dans les métiers que nous occupons, et je suis presque navré de vous l'imposer, cependant je suis bien aise d'apprendre le sujet de cette crise, j'en pleurais si je ne trouvais pas cela affreusement ridicule.

Pas que je déplore l'idée de la punition, mais le caractère d'Alexander, il est le plus jeune de la famille après ma soeur et mon frère, de faux jumeaux. Donc il a encore énormément à apprendre en matière de femme, quoi qu'il ne me semble pas l'avoir forcément vu au bras de bon nombre de demoiselles, juste qu'il fait preuve d'une naïveté effrayante en matière d'affaire de coeur. Mais n'en parlons plus, j'irais le taquiner sans que cela ne vous mette mal à l'aise pas la suite, si suite il doit y avoir entre mon cousin et vous.

Comment une jeune femme si douce que vous peut souffrir de maux si négatifs ? Ce pendant, je ne peux que comprendre votre frère et la protection dont il vous assomme, je pense que j'en ferais de même si ce n'est pas le cas, à moindre échelle, avec Arielle. Cependant, si sortir devient vite incommodant, j'espère ne pas vous croiser en difficulté dans la rue de votre petit village.

J'espère également connaître votre visage et voir de mes yeux la personne capable de si délicates attentions envers mon pauvre Arold. Qu'il se repose, c'est qu'il apprécie votre compagnie s'il reste si longtemps chez vous. J'espère qu'il en sera de même pour moi, et inversement.

N'hésitez pas à écrire, cela est fortement distrayant en plus d'être curieux de connaitre quelqu'un par les mots. Cela arrive si rarement.

Amicalement,

Abel Velrose
(c) sobade.




i found love where

it wasn't supposed to be
ANAPHORE
avatar
Découvre-moi !
Messages : 20
Date d'inscription : 25/06/2018
dura lex, sed lex

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Roseline et Abel - Lettres Perdues. Mar 3 Juil - 19:02




Septembre 1949

Cher Abel,

Les animaux ont une conscience et un coeur, nul doute qu'il comprenne parfaitement ce que nous tramons chacun dans son dos !

J'imagine que dans toute famille, il y a ceux qui foncent, et ceux qui restent derrière, à s'inquiéter et à les soigner quand ils reviennent blesser. C'est après tout la seule chose que j'ai apprise et que je maîtrise assez bien, quoique les autres doivent en jouer beaucoup. Je ne peux m'empêcher d'être maternelle avec ceux que j'aime. Vous avez l'air de beaucoup tenir à votre soeur et votre frère, j'espère qu'ils vous le rendent bien ! Qu'il est agréable de vous écrire.

Je ne veux pas tellement mettre Alexander plus mal à l'aise qu'il ne doit déjà l'être, après tout c'est bien de ma faute s'il ne peut plus passer la porte. Dommage, à défaut d'être horriblement gênée quand je pense à tout cela, nous aurions pu apprendre à nous connaître un peu. Un peu comme nous le faisons par nos lettres que j'attends avec plus d'impatience à chaque fois, tous les jours. Deviendrais-je obsessionnelle ou impatiente ? J'ai l'impression de vous forcer à m'écrire, quelque soit le contenu, pourvu qu'elle vienne de vous !

Me voilà encore à écrire des bêtises, quelle idiote...

Je ne suis que moi, telle que l'on m'a faite. Sortir n'est pas un problème mais m'impose toujours une telle prudence. J'espère pouvoir faire un jour plus que de rester assise sous une véranda à attendre que chacun vive sa vie pendant que je laisse s'échapper la mienne.

Convenons d'une rencontre ! Quelque soit le jour, même si ce n'est pas pour tout de suite, promettons-nous que nous trouverons une occasion de nous rencontrer.

Ces lettres me donnent tellement de force, d'excitation, cela faisait tellement longtemps !

Mille mercis,

Roseline Rosier
(c) sobade.




    dreams of glass
avatar
Découvre-moi !
Messages : 18
Date d'inscription : 26/01/2018
Young & Beautiful

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Roseline et Abel - Lettres Perdues. Mer 4 Juil - 18:27




Septembre 1949

Chère Roseline,

Dans toute famille, il y a également les premiers-nés et ceux d'après. C'est souvent le cas que les aînés sont plus sollicités par les parents que les benjamins d'une même famille. Du moins, c'est ce que j'en déduis quand je vois ma tante ou ma propre mère dans l'éducation de leurs derniers enfants. Alors les benjamins sont-ils là pour soutenir leur ainé, c'est la question que je me pose, mais à vous lire, c'est le rôle que vous avez pour vos proches, sans doute pour votre frère, malgré votre légère brouille au sujet d'Alexander.

Et parler de lui vous met également dans des états, cessons de parler de mon cousin pour l'instant, il à loupé la coche pour vous connaître, est-ce que je dois m'en estimer heureux, ou bien allez-vous lui envoyer un hibou également. Mais rassurez-vous, si vous attendez avec impatience, nous sommes deux, ces échanges sont un changement, c'est étonnamment vivifiant. Alors, ne pensez pas que je me force à écrire, quoi que j'écrive rarement en temps normal.

Si je peux vous promettre une rencontre, afin de vous sortir de votre véranda à laisser votre vie s'écouler, j'ai une permission dans une semaine. Pour me faire à la vie sorcière de Pré-Au-Lard selon les dires de mes supérieurs. Peut-être serait-ce l'occasion de mettre un nom sur un visage.

Mais je serais incapable de vous reconnaître parlez moi de vous Roseline. Il doit bien avoir autre chose que votre fragilité dans votre apparence.

Amicalement,

Abel Velrose
(c) sobade.




i found love where

it wasn't supposed to be
ANAPHORE
avatar
Découvre-moi !
Messages : 20
Date d'inscription : 25/06/2018
dura lex, sed lex

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Roseline et Abel - Lettres Perdues. Lun 23 Juil - 20:06




Septembre 1949

Cher Abel,

Vous parler de moi ?

Disons que mon frère et votre cousin s’amusent à prétendre que je suis une grande perche blonde si fine que le vent l’emporterait... Quels idiots. Même s’il est vrai que je suis assez grande. Je ne suis vraiment pas douée pour me décrire, surtout sur l’apparence. Je souris souvent bêtement et pour un rien... J’ai parfois l’impression d’agir comme une imbécile heureuse, à contrepied de tous ces pauvres gens malheureux que je croise dans le village...

Et vous donc ? J’imagine que vous êtes un beau brun, grand et élancé, comme tous les Velrose, comme aime si bien le dire Abigaël. C’est un peu prétentieux mais la nature lui donne rarement tord, malheureusement pour son ego !

J’attendrai donc votre prochaine lettre, lorsque vous aurez votre permission, pour que nous nous rencontrions.

Chaleureusement,

Roseline Rosier
(c) sobade.




    dreams of glass
avatar
Découvre-moi !
Messages : 18
Date d'inscription : 26/01/2018
Young & Beautiful

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Roseline et Abel - Lettres Perdues. Lun 23 Juil - 22:05




Septembre 1949

Chère Roseline,

Blonde et grande, vous êtes bien loin des stéréotypes anglais que l'on conte en Italie en tout cas. Et puis sourire n'a rien d'un défaut, au contraire, il faut, je pense, des personnes comme vous pour rendre au monde d'aujourd'hui un peu plus de gaieté.

On peut dire brun, on peut également dire grand et élancé, c'est comme vous dites, une chose de Velrose que d'êtres bruns, il ya très peu d'autres couleurs de cheveux dans la famille. Quoiqu'on espère que l'enfant de mon frère aura autre chose qu'une chevelure corbeaux. Et puis, disons qu’enfin, je souris peu, je suis toujours concentré en général sourire est parfois superflu, voire peu naturel chez moi. Sinon prenez Abigaël et coupez lui les cheveux, vous aurez une version presque correcte de moi, la peau nettement plus blanche à mon avis.

Enfin, une bonne nouvelle. Mes permissions sont pour la semaine prochaine, que diriez-vous de mercredi prochain ? En fin d'après-midi, sans vous inviter à manger, je refuse de me faire tuer par mon supérieur hiérarchique.

Amicalement,

Abel Velrose
(c) sobade.




i found love where

it wasn't supposed to be
ANAPHORE
avatar
Découvre-moi !
Messages : 20
Date d'inscription : 25/06/2018
dura lex, sed lex

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Roseline et Abel - Lettres Perdues. Lun 23 Juil - 22:17




Septembre 1949

Cher Abel,

Oh j’espère effectivement ne pas être le stéréotype de l’anglaise snob et mal habillée !

Hahaha, je m’imagine effectivement votre portrait, c’est charmant !

Sigil pourra bien faire abstraction d’un repas, il n’est pas non plus tenu de connaître mes moindres faits et gestes. Très bien pour ce jour, j’ai hâte d’y être.

Chaleureusement,

Roseline Rosier
(c) sobade.




    dreams of glass
avatar
Découvre-moi !
Messages : 18
Date d'inscription : 26/01/2018
Young & Beautiful

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Roseline et Abel - Lettres Perdues.

Découvre-moi !
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Roseline et Abel - Lettres Perdues.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» henri II à Diane de poitiers( lettres inédites)
» sonnet de felix arvers ( mes heures perdues)
» Nos chers auteurs...(Abel/Lola)
» Mot de 5 lettres
» Joies, lettres et déceptions

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hogwarts Reverse :: Hiboux tout doux-