AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

around a glass of wine (Urlecia)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Message
Auteur
MessageSujet: around a glass of wine (Urlecia) Mer 17 Jan - 2:58


around a glass of wine
Alecia & Uriel
Pied sur le bureau et manuscrit entre les mains, Uriel mâchouille sans pitié un crayon de papier entre ses dents plus pointues que l’ordinaire des sorciers sans que cela choque qui que ce soit. Le rythme de travail avait été modifié le temps du déménagement d’urgent de l’édition à Pré-Au-Lard, il redemandait sans cesse des manuscrits afin de les relire à cause de leurs tragiques pertes dans la boutique du Chemin de Traverse. Il soupire en dégageant ses bottines du bureau fraichement acheté dans une boutique d’antiquité du coin. Il était en danger de mort permanent à cause des mangemorts, mais également à cause de la vie à Londres. Cependant, il n’en faisait pas une affaire d’État. Préférant s’attarder sur la décoration de sa pièce en un style plutôt rococo et chic, tout en restant dans cette impression de cocon pour les jeunes écrivains qu’il pouvait recevoir. Un autre soupire, il referme les pages qu’il lit d’un coup sec, les glissant dans son sac en bandoulière. Du cuir de dragons. Étrangement, Uriel s’était vite accommodé au monde magique et à la vie qu’il y avait depuis ses sept ans. Hélas ce n’était pas le cas de tous. Car si dans l’imaginaire, il faisait partie des murs, sa condition de semi-loup et de née mordu n’était plus un secret pour personne à cause de cette guerre. Il passe sa main sur la peau boursouflée de cette cicatrice indélébile. Ce con de loup avait réussi à aller jusqu’à mélanger leur sang cette nuit-là. Enroulant d’un geste rapide l’écharpe aux couleurs de poufsouffle autour de son cou, il prend la porte pour aujourd’hui. Incapable de lire une ligne de plus de ce torchon sans vomir. C’était rare de le voir à un tel point d’exaspération, pourtant, ce manifeste sur la pureté du sang était un parmi des centaines d’autre qu’il devait relire pour répondre que finalement : non ce genre d’ouvrages est déjà paru, désolé. Alors qu’il aurait pu tous les envoyer paitre ailleurs s’il y était. Il respire un grand bol d’air frais, le regard en l’air et la neige qui tombait sur ses cheveux bruns, aux mèches de dedans teinté d’un fuchsia qui faisait son originalité. Tout comme le fard noir sous ses yeux et le khôl. Efféminé, mais pas moins attiré par la gent féminine. Ce visage, il le voit alors se baladant dans la rue comme une âme en peine. Il a un sourire en coin. S’approchant à pas de loup jusqu’à côté d’elle. De l’amie d’Abigaël qui était désormais la sienne. Il lui donne un coup d’épaule pour la sortir des pensées noires qu’elle semblait avoir. « Eh, on t’as déjà vu allez mieux Alecia. » Oh, loin de lui l’idée de lui donner des surnoms ridicules, Abi s’en chargeait déjà pour lui de toute façon. « Petite mine, un remontant te ferait du bien. » Continue-t-il alors qu’il la fait dévier jusque dedans la devanture des Trois Balais. « Évidemment, j’invite. » Quoi de plus naturel pour lui après tout.
(c) DΛNDELION


legends never die
when the world is calling you
can you hear them screamin'out your name?
avatar
Découvre-moi !
Messages : 10
Date d'inscription : 15/01/2018
time heals all wounds
En ligne

Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: around a glass of wine (Urlecia) Ven 19 Jan - 4:07


 
Tavernier, sert nous donc des chopines !
Uriel & Alecia
Alecia avait passé une sale journée, du genre, vraiment très sale. Dans sa globalité en tout cas. Jdanov lui avait reproché des erreurs qui n’étaient pas de son fait et pour une fois, elle n’avait pu retenir sa colère. C’était plus fort qu’elle, lorsque son interlocuteur se montrait à ce point imbuvable et sanguin, il lui était quasiment impossible de se concentrer sur autre chose. Cela s’était mal passé et une fois le ministère quitté, Alecia ne voulait même plus y penser. En arpentant les ruelles glacées de Pré-au-Lard, elle se prit à se demander ce qui serait pire, entre perdre son travail ou le quitter, ou continuer à travailler dans ces conditions, rabaissée en permanence et sous-estimée. Cette situation lui prenait la tête et elle se sentait bougon. Elle voulait juste rentrer, profiter d’un des repas de Sigil, et aller se lover sous la couette.
Elle traîna des pieds un moment, comme un fantôme qui cherche son assassin, jusqu’à ce qu’une main se pose sur son épaule. Elle aurait pu envoyer paître l’individu grâce à sa mauvaise humeur si ce n’était pas Uriel, un des meilleurs amis d’Abigaël et le sien, en conséquence, qu’elle affectionnait beaucoup d’ailleurs. Son visage se radoucit en voyant l’air rassurant d’Uriel et son invitation à aller boire un coup. Même si la jeune femme savait pertinemment que dans son duel avec l’alcool, l’alcool gagnerait, elle voulait se laisser aller à cette petite folie. “Tu me sauverais la vie, oui, j’en ai plus que besoin.” Il ne fallait pas lui demander par deux fois, aussitôt lui avait-il proposé qu’elle suivait, les pas dans les siens.

Les Trois Balais semblaient encore agrandis depuis la dernière fois. Bon nombre de sorciers y venaient pour oublier la guerre, y cuver leur peine ou bien d’autres choses auxquelles Alecia ne voulait pas toujours penser, ce qui s'apparentait presque à de la prostitution de bas étage des veuves ou jeunes filles orphelines lui retournait l’estomac. Ce soir là, l’endroit semblait relativement calme, ce qui changeait un peu, mais l’ambiance était toujours chaleureuse. Elle avait de bons souvenirs ici, avec pas mal de ses amis, et s’y sentait en sécurité. Elle le suivit jusqu’à une table vide, tout juste nettoyée, et s’y asseya avec un sourire non dissimulé. La seule idée de passer la soirée avec un de ses amis chers suffisait à lui remonter le moral. L’alcool allait lui, rapidement aider à oublier ses problèmes. Après avoir commandé quelque chose de fort -une sorte de breuvage sorcier qui s’apparentait à de l’eau de vie-, elle prit plus appui sur la table.

“S’il m’était possible d’enfermer ce fils de bulbe pourri de dragoncelle de Jdanov dans un placard triste et puant pendant toute une journée sans me faire prendre, crois moi je le ferais. Il me met hors de moi.” Le simple rappel de la journée la crispa un instant mais la quiétude qui régnait dans la taverne suffit à l’apaiser. “Mais toi, alors ? Tes journées… Ca va ? On ne peut pas dire que la presse varie beaucoup ces derniers temps, en même temps de quoi pourrait-on parler d’autres dans ce village… Je me sens vieille avant l’heure.” Elle soupira, et l’avenir s’annonçait encore plus morose et dangereux. Elle avait parfaitement conscience que les gens comme Uriel ou elle-même finiraient par courir un plus grand danger encore à cause de leur sang, même s’ils parvenaient à le cacher pour des raisons bien à eux. En même temps, elle n’avait aucune envie de parler de ses parents, qui étaient peut-être morts, eux aussi. Mais il y avait pire partage en commun. Décidément ces deux là avaient bien des malheurs semblables. Et Alecia voulait noyer tout ça dans son eau de vie. "Allez... A nos vies merdiques, en quelque sorte, et aux cons qui nous la gâchent encore plus."

 
code by bat'phanie


TAKEN AWAY TO THE DARK SIDE ✽
avatar
Découvre-moi !
Messages : 245
Date d'inscription : 15/03/2015
Age : 24
dewdrops at dawn
En ligne

Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: around a glass of wine (Urlecia) Mer 24 Jan - 16:39

[quote="Uriel Blotts"]

around a glass of wine
Alecia & Uriel
« C’est bien rare que je ne te sauve pas la vie à chaque fois. » Dit-il un sourire sur le visage alors qu’elle acceptait l’invitation. Uriel n’était pas un mauvais bougre, plutôt un bon vivant qu’i n’avait aucun mal à se laisser aller après le travail. Même si c’était la guerre, il avait cette chance d’encore travailler. Parfois Abigaël venait lui parler un peu de ce qui se passait en dehors de Pré-Au-Lard. Et il n’avait pas cette envie de se jeter dans la gueule du loup une seconde fois. Une unique griffure lui suffisait, surtout que Velrose était bien plus souvent à Sainte Viviane ou sur le terrain qu’avec lui ou Alecia. C’était le train de vie des Aurors à tout dire, mais il s’en contentait bien, Uriel avait déjà de quoi faire pour éviter la foule, survivre à Londres ou encore faire la fête. La guerre ne l’empêchait pas, bien au contraire, il n’y avait que la lune qui pouvait le freiner et encore, il arrivait à se droguer pour oublier la douleur des rayons lunaires et passer des nuits plus douces qu’il ne l’avait imaginée. Enfin, il suivit la blonde, emboitant ses pas dans les siens jusqu’à une table plutôt reculée du reste. Bien que le Chaudron baveur a doublé de volume en quelques mois. C’était loin d’être la petite taverne familiale de sa scolarité à Poudlard. Whisky Pur-Feu et il remarquât le sourire de la demoiselle en face de lui. Déjà une sorte de pari réussi, mais il retira couche par couche écharpe et autres tissus bariolés dont il aimait se parer. Avant de soutenir son regard alors qu’elle se met à jurer.

Jdanov, Jdanov et encore Jdanov, il en entendait parler ici et là. De la bouche de la blonde ou bien de la bouche d’autres personnes. Il a un petit sourire narquois sur le visage. « Si tu ne m’en parlais pas si souvent, je me poserais bien des questions sur ce Jdanov. » Dit-il en mettant des guillemets visuels autour du nom de son supérieur. Il hausse les épaules. « Mais tant qu’il ne fait rien de tendancieux, nous aurons pas à lui rendre visite. » Abigaël et lui-même. Ça semblait couler de source en vérité. C’était rare de voir Blotts sans Velrose et inversement quand ils avaient du temps libre tous les deux.

Il lève les yeux au ciel quand elle lui demande pour lui. Lui ? Que pouvait-il bien raconter ? Alcool, drogues et livres de mauvais gout, il n’y avait que ça pour réveiller le loup qui sommeillait sans jamais pouvoir sortir de son enveloppe charnelle. Il lève une main dédaigneuse vers le plafond. « Merlin sait que la presse ne m’intéresse pas, c’est à peine si on la lit avec Whizz. » Il regarde les consommations arrivées d’un œil envieux, trempant par la suite ses lèvres dans le liquide ambré, payant d’un coup de baguette les mornilles qu’il devait. « C’est croire qu’un roman érotique est plus plaisant à lire qu’un énième manuscrit sur la suprématie du sang et autres calomnies sur les créatures magiques. » Il a un vague sourire mauvais. Regardant autour de lui, chuchotant finalement. « Je pense qu’il doit y avoir au moins trente pour cent des personnes ici, qui nous envoie des choses. Aussi répugnantes soient-elles, je n’y réponds même plus. Pourtant… » Lui et son professionnalisme, elle le connaissait sur ce point, comme Abi le connaissait. C’était bien rare qu’il ne réponde pas à un auteur, aussi mauvais soit le livre. Mais Uriel n’avait plus envie e se donner cette peine. Instruire les cons n’était qu’une perte de temps.

Il trinque finalement avec blondie. Un sourire sur le visage. Il n’y avait pas que les cons qui gâchaient leurs vies. La guerre et le Ministère, c’était déjà bien assez. Il croise les jambes, se mettant un peu de côté en observant la salle. « Si tu te trouves vieille, je dois être une vieille croûte. » Il ricane un peu. « Whizz a tellement de contact que je crois que notre maison d’édition est un peu une maison de passe pour les ragots et autres commérages. Tromperies, divorces, engueulades. J’ai plus de ragots que de livres intéressants à lire. » Il remet son coude sur la table, la regardant dans les yeux. Aussi hypnotique pouvait-elle être. Il pose les questions. « Mais parle-moi de ce malotru de Jdanov, que t’a-t-il fait subir encore aujourd’hui ? » Il lui fait un clin d’œil. « Parce que tenir les comptes de ses méfaits sera toujours utiles quand il faudra aller réclamer quelques comptes. » La colère du loup parle plus que l’homme dans ce genre de moment. Mais il ne tient pas à lui faire peur, sortant une poudre qu’il ajoute au whisky. Cocaïne sans doute, il oublie toujours de quoi il s’agit, tant que cela fait effet.
(c) DΛNDELION


legends never die
when the world is calling you
can you hear them screamin'out your name?
avatar
Découvre-moi !
Messages : 10
Date d'inscription : 15/01/2018
time heals all wounds
En ligne

Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: around a glass of wine (Urlecia) Mar 30 Jan - 19:11


 
Tavernier, sert nous donc des chopines !
Uriel & Alecia
Alecia sentait l’eau de vie monter dans ses veines comme l’eau s’échappe d’un bassin fissuré. Elle savait pertinemment qu’elle ne tenait pas l’alcool, mais quand bien même, elle en avait particulièrement besoin. Elle leva malgré elle les yeux au ciel quand Uriel lui signifia qu’elle parlait souvent de Jdanov. Sigil lui faisait régulièrement la même réflexion, et la jeune femme se demandait si elle n’en faisait pas une obsession. C’était un peu normal, puisqu’elle travaillait avec lui depuis de nombreux mois et qu’il était souvent sur son dos. Mais n’avaient-ils pas un peu raison ? Alecia se sentit soudain bien bête. Il était vrai aussi que Jdanov, vu de l’extérieur et par ce qu’il montrait, avait l’air dur et taciturne sans arrêt. Alors comment faisait-elle pour seulement lui trouver les qualités qu’elle lui décelait ? Elle ne voulut pas vraiment y réfléchir, elle était là pour le chasser de ses pensées après tout. Elle écouta encore quelques instants Uriel, qui discutait de ses propres conditions de travail et des tirages de la presse sorcière de ces derniers temps. Les gens prenaient décidément du plaisir à lire et relire d’énièmes lettres sur les “bons agissements de Jedusor”, la suprématie du sang, ou encore sur le retrait de droit du sol aux nés-moldus. Personne n’était dupe, les classes de Poudlard se vidaient et les extractions des jeunes nés-moldus de leurs familles étaient difficiles, tant les pouvoirs se manifestaient tôt. Bientôt Poudlard serait vide… Qui aurait encore l’idée de faire des enfants en ce moment ? Ou de les envoyer à Poudlard ? Abigaël lui-même l’avait dit ; Il valait mieux les envoyer à Ilvermorny, aux Etats-Unis. Alecia eut un rire maladroit quand Uriel lui parla de livres érotiques. “Tu n’es pas ami avec Abigaël et Sigil pour rien tiens… En manque à ce point ?”

Elle se permit un petit rire et commanda de nouveau une autre boisson, deux verres d’office. Elle releva la main en ingurgitant le premier shot, comme pour dire à Uriel que ça irait et qu’elle n’avait pas besoin de papa poule ce soir. “Tu me relèveras s’il le faut, allez.”. Elle claqua le verre contre la table de bois et grimaça, l’alcool lui brûlant la gorge et l’œsophage du même tir. “Toi au moins tu peux voir passer des choses amusantes. Tu devrais écrire un livre, quelque chose du genre “Comment ruiner son couple” ou alors “Les cinquantes plus mauvais conseils pour divorcer” rien qu’avec ces anecdotes. Tu ferais un carton, les gens ont toujours besoin de plus de dramaturgie dans leur vie.” Mais elle pouvait bien parler pour elle tiens. Mais la conversation revint de nouveau sur Jdanov et Alecia soupira de plus belle, laissant retomber une moue. “Tu veux vraiment parler de lui ? Bon… Que dire…”

La blonde prit son deuxième verre et soupira, la joue dans la main. “Je l’appréciais quand j’ai commencé à travailler tu sais. Il me semblait responsable, charismatique, prudent, et tu dois te douter que les mauvais garçons m’ont toujours faite craquer, malheureusement…” Oui, cela lui avait joué bien des tours par le passé. “Mais je ne sais pas, depuis quelques mois j’ai l’impression que le simple fait de me voir le met hors de lui, et je le ressens, c’est d’ailleurs bien difficile de m’en défaire sans moi-même péter les plombs. Et j’ai toujours la bizarre impression qu’il essaie de me sonder… Je me demande s’il n’est pas legilimens. Et que le fait que je sois occlumens l’agace en vérité. Merlin merci…” Elle ne savait pas trop pourquoi elle n’y avait pas pensé plus tôt, cet instinct qu’il avait avec tout le monde, mais pas forcément avec elle. Seulement ce don aurait dû être noté sur son dossier, et elle ne pouvait se permettre de lui poser la question elle-même. Mais elle cachait la nature de son sens et ses propres dons. La balle était donc au centre.

“J’ai l’impression qu’il lance des appels à l’aide pour qu’on le sauve autant que pour se rendre désagréable… Il m’intrigue, simplement. Mais comme tout le monde j’ai mes limites et je n’ai pas envie de chercher plus loin à travailler ou quoi que ce soit avec quelqu’un qui me déteste.” La née-moldue fit la moue et se commanda un autre verre, sans doute le dernier. Quand elle remarqua la couleur ambrée et fumeuse de la boisson, elle éclata de rire bêtement. “J’avais jamais remarqué la couleur bizarre de cette chose.”. Les vapeurs alcoolisées lui montaient fortement au nez et chaque minute de plus passée à cette table la rendait plus agare. Ses joues elles mêmes, rouge vif, trahissaient son état. “Tu sais que tu es mignon toi aussi, t’as rien à lui envier vraiment. Oula… J’ai comme la tête qui tourne, hahaha.” Elle liquida son dernier verre, presque pressée de sortir de là. “Est-ce que ça te dérange si je m’appuie sur toi sur le chemin du retour ? Ca tangue déjà, hahaha. Si Sigil me voit comme ça il va me harceler et Rosie va me sermonner. J’ai presque pas envie de rentrer.” L'alcool déliait vraiment les langues.

 

code by bat'phanie


TAKEN AWAY TO THE DARK SIDE ✽
avatar
Découvre-moi !
Messages : 245
Date d'inscription : 15/03/2015
Age : 24
dewdrops at dawn
En ligne

Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: around a glass of wine (Urlecia) Sam 5 Mai - 13:27

RP CLOS.


TAKEN AWAY TO THE DARK SIDE ✽
avatar
Découvre-moi !
Messages : 245
Date d'inscription : 15/03/2015
Age : 24
dewdrops at dawn
En ligne

Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: around a glass of wine (Urlecia)

Découvre-moi !
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

around a glass of wine (Urlecia)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» La Bleuz'aïe de Golbuth, Briz' glass!
» « The parting glass. » (08.01.11 - 10h48)
» Attaquant fragile / Glass Cannon
» Glass no Kamen
» LC / Acer Aspire one

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hogwarts Reverse :: Pré-Au-Lard :: Commerces-