AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

hard truth (Aledrasil)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Message
Auteur
MessageSujet: hard truth (Aledrasil) Mer 17 Jan - 2:20


hard truth
Alecia & Yggdrasil
La marque sur son avant-bras droit était camouflée par bien des sorts de dissimulations. Et c’était mieux ainsi. À vrai dire, il se sentait fatigué de devoir juger des frères ou encore d’autres malfrats du monde magique qui officiaient comme des pions à sa botte et à celle de Jedusor. En vérité, il oubliait parfois que ce n’était pas à lui qu’ils prêtaient allégeance, mais bien à l’ombre qui planait en lui. Serpentard. Cela lui donnait des maux de crânes infâmes dont il n’avait pas le contrôle. Le révulsant de sa propre vision. Pourtant, robe sous les coudes, il était suivi par sa secrétaire. Désireuse d’apprendre la demoiselle l’avait suivi cette fois à cette séance. Et pour tout dire sa présence avait l’avait encore plus déconcentré. Sans compter quelques pièces non présentes dans le dossier qu’il avait à traiter aujourd’hui. Une simple affaire de guerre. Comme toujours. Mais il aimait avoir tout en sa possession, même si ce n’était qu’une sorte de séance de présentation. Il n’a pas un regard pour elle dans les couloirs du nouveau ministère de la magie. Il était à la fois furieux et frustré contre elle. Faire un job ce n’était pourtant pas au-dessus de ses capacités, on lui avait vanté quand cette fille, il pensait qu’elle ne ferait jamais d’erreurs de ce genre. C’était stupide. Il lui donnait le minimum de confiance qu’il pouvait lui donner. Et elle arrivait à le perdre aussi facilement. « Plus vite Lukeither » glisse-t-il sans réelle envie d’être délicat. Il ouvre la porte du bureau pour la laisser passer devant lui. Porte qui habituellement restait ouverte pour des besoins purement administratifs. Après tout, Yggdrasil disposait d’une pièce pour lui à quelques mètres de là. Il lance le dossier sur le bureau plutôt bien rangé de sa secrétaire. Elle ne le regardait pas vraiment. Et ça le mettait encore plus hors de lui. Véritablement hors de lui à dire vrai. Cette rage intérieure qu’il redirigeait vers elle. C’était cette même rage qu’il avait pour lui-même. « L’oubli de pièces pourrait vous couter votre emploi la prochaine fois Lukeither. » Il n’était pas content, cela se ressentait dans le fond de sa voix. Déjà qu’il sauvait ses arrières sans le savoir grâce à la place qu’elle occupait ici, les interrogatoires, il les reportait, car il avait trop besoin d’elle pour la paperasse. Il accroche sa robe de sorcier du magenmagot à une porte-manteau, d’un coup de baguette. Ne détournant pas son regard de la petite chose devant lui. « Et cela pourrait me couter la mienne pour une erreur de jugement. » Le russe de naissance avait bien du mal à se voir retourner en Russie. Bien du mal à se voir loin des mangemorts, près de son père et de son odieuse mafia.
(c) DΛNDELION


Oh, what a day, what a lovely day
As the world fell, each of us in our own way was broken. It was hard to know who was more crazy...(c)lazare.
avatar
Découvre-moi !
Messages : 124
Date d'inscription : 15/03/2015
impure, russian, specter

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: hard truth (Aledrasil) Jeu 18 Jan - 23:43


   
La vérité sort de la bouche des Blondies
Yggdrasil & Alecia
Si Alecia détestait bien une chose, c’était qu’on la prenne pour un petit chien bien docile. Certes, son poste de secrétaire au Magenmagot n’aidait pas à faire ressortir d’elle de meilleures qualités que celles qu’on demande habituellement à une secrétaire -discrétion, silence, et hocher la tête comme un pendule-, mais elle commençait à s’agacer de ses conditions de travail où Jdanov passait le plus clair de son temps à la rabaisser et à mettre en doute ses résultats. C’est pour sortir un peu de cela qu’elle avait voulu assister à une séance au tribunal -après tout elle ne resterait pas larbine toute sa vie- en la compagnie de son supérieur. Mais ça avait été pire que mieux. En premier lieu pour ce flot d’émotions qui coulaient comme le Nagara et qui avaient été pénibles à contourner, puis pour la rage bouillonnante de Jdanov, tout le long de la séance. Une fois sortis, ce fut pire encore. Alors qu’elle le suivait dans les couloirs, son injonction à marcher plus vite et son air pincé commencèrent à chatouiller ses limites. Elle se sentait plus mauvais encore que d’habitude et son respect envers lui semblait autant s’envoler qu’inversement pour lui. Lorsqu’il referma la porte du bureau habituellement toujours ouverte, la jeune femme comprit qu’il allait lui faire sa fête, mais elle ne savait pas encore pour quelle raison.

Alecia écouta le russe sans geindre ni même sans sourciller. C’était donc ça, cette vive réaction qu’elle avait senti dans le tribunal sans que personne n’y fasse attention, hormis elle bien sûr. De pauvres petits papiers qui n’auraient en plus de ça pas changé la donne et dont la disparition n’était même pas de son fait. Lui comme elle ne voulaient pas perdre leur place, et elle avait appris à reconnaître ses erreurs -et parfois celles des autres aussi- très jeune. Cependant, Jdanov était à lui tout seul un flot de colère et d’amerturme qui commencèrent à monter à la tête de la pauvre blonde, en plus de sa propre frustration. Et ce cocktail fit si mauvais ménage qu’elle était bien décidée à ne pas se laisser faire. Elle le laissa accrocher sa robe de sorcier et dégagea un premier trait de frustration en claquant les dossiers contre son bureau. “Sauf votre respect, monsieur, il me semble que ces pièces manquantes ne sont pas de mon ressort.” lâcha-t-elle, un brin exaspérée. “Le directeur de la bridage des Aurors est passé il y a deux jours pour discuter avec vous de ce sujet, vous étiez trop occupé pour l’écouter alors vous lui avez dit de prendre les papiers dont il avait besoin et de vous les rendre lors du procès, où il n’était pas. Et moi je ne suis que secrétaire, je ne peux réclamer des papiers à quelqu’un qui n’est pas mon supérieur hiérarchique.”

Le ton était sec et c’était bien la première fois qu’il en était ainsi. Mais son humeur n’était plus à la réflexion, la coupe était pleine. Les supérieurs allaient et venaient, faisant bon leur semblait, mais jamais aucun ne pensait aux personnes en dessous, qui trinquaient toujours. Puis elle avait à peine le droit de sortir de son bureau pendant le service, l’urgence de certains dossiers l’obligeant même à manger tout en travaillant pour gagner du temps. Elle aurait aimé lui dire qu’il n’avait qu’à être moins nombriliste et moins snob vis-à-vis de ses interlocuteurs, mais elle se râcla la gorge comme pour simuler une mauvaise toux. Ce genre de réflexion lui coûterait sûrement sa place et elle ne tenait pas à être mise dehors. Puis concernant le procès, le doute n’avait pas sa place. “Même avec ces papiers, la culpabilité de l’accusé ne fait aucun doute, Monsieur. Il a tué sa femme avec un sortilège impardonnable, je ne vois même pas ce qu’il y a à débattre là-dessus. Croyez moi que je fais mon travail efficacement et que tout est toujours à sa place, mais je n’ai jamais mon mot à dire et pas une once d’autonomie. Je ne souhaite pas me dédouaner de quelque faute que ce soit, mais je vous assure que si j’en avais fais une, je me serais excusée sur le champ. Mais je ne suis pas une marionnette sur laquelle on peut décharger des fautes et de la frustration en permanence. Les temps sont durs pour tout le monde !”.

Elle se mordit la lèvre à nouveau, elle avait sans doute dépassé les bornes mais elle se sentit également étonnamment soulagé que tout soit sorti d’un coup. Merlin comme ça faisait du bien ! “Je vous prie de bien vouloir m’excuser. Je vais de ce pas récupérer ces documents chez les aurors pour les ajouter à l’archive du dossier, si vous permettez.” Elle retint un soupir devant ce maigre calcul opportun pour sortir de ce chaudron émotif explosif.

   
code by bat'phanie


TAKEN AWAY TO THE DARK SIDE ✽
avatar
Découvre-moi !
Messages : 245
Date d'inscription : 15/03/2015
Age : 24
dewdrops at dawn

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: hard truth (Aledrasil) Sam 20 Jan - 19:10


hard truth
Alecia & Yggdrasil
Il n’y avait pas d’excuse aux manquements de la Justice. C’était la sollicitation continuelle. Les agissements des moldus, les agissements de Voldemort. Tout cela se mélangeait dans un joyeux bordel. Bordel qu’il avait lui-même du mal à appréhender alors qu’il n’était pas même neutre face aux conflits internes des sorciers. C’était une catastrophe sans nom de devoir jouer double jeu en sachant qu’il n’était qu’un pantin pour deux grands sorciers de leurs temps. Il soupire face à la blonde qui n’a même pas une once de remords face à la situation. Elle invoque le respect, mais il n’y avait pas de respect à avoir entre eux. Elle n’était rien de plus qu’une petite main qu’il pourrait remplacer le plus facilement du monde s’il le demandait. Alors si elle pensait que tout ce qui était de son ressort c’était d’organiser son agenda et s’intéresser aux affaires qui lui semblaient intéressantes, elle se trompait. Elle était là pour gérer un cabinet. Et la totalité des pièces d’un dossier en faisait partie de cette gestion. Cependant, elle a un tel aplomb qu’il ne la coupe pas du tout dans sa lancée de phrase qui tombe sous le sens. Si le directeur du bureau des Aurors avait les pièces, elle aurait très bien pu les demander à l’assistante du directeur. Cette autre fille n’était ni sa supérieure hiérarchique, ni quelqu’un d’important, juste quelqu’un à la même médiocrité sociale. Elle croise les bras, toujours ne l’observant, ce n’était plus une simple affaire de pièces perdues. Yggdrasil passait clairement en procès face à son assistante. Il pouvait trouver cela amusant un temps. Mais il y avait de ces cordes qu’il ne fallait pas tirer trop longtemps.

Pourtant, il n’a qu’un haussement de sourcils. Elle n’était pas juge, elle n’avait aucun avis à avoir sur ce genre d’affaire face à lui, elle était tout juste bonne à faire les papiers. Sans doute plus, mais il refusait de lui donner trop de considération. On en vole de ses propres ailes qu’avec du travail acharné. Et elle parle de reconnaître ses erreurs, de s’excuser si cela était le cas. Quand elle ajoute que les temps sont durs pour tout le monde, il pense que sa vie n’est qu’un temps dur. Il ne sait pas pour elle, mais elle n’a pas l’air avoir grandie dans une maison close à première vue. Bien au contraire, bonne en chair, elle devait vivre assez confortablement. Malheureusement pour elle, elle n’irait pas rechercher lesdites pièces tout de suite.

« Vous pensez que si le Directeur n’était pas là, il serait là pour vous fournir les pièces manquantes la bouche en cœur ? » Ce n’était qu’une simple constatation qui reprenait le ton froid et sec que la demoiselle avait usé contre lui quelques phrases plutôt. Il mit l’une de ses mains dans ses poches, se saisissant du dossier en cours, et de quelques autres plus fins, pas encore instruits. « Mais peut-être un jour, vous aurez la chance de siéger, mais pour l’instant, ce n’est pas le cas. » Il relève les yeux vers elle, si pressée de sortir pour extérioriser. « Si vous dispensez la justice comme la philosophie de comptoir, il n’y a rien d’anormal à vous voir encore ici. » Il savait parfaitement qu’elle souhaitait devenir auror, enquêtrice magique pour coincer les méchants comme il l’était si bien. Il lève les yeux au ciel, fatigué et las d’une telle discussion. « Malgré les capacités et malgré l’assiduité de votre travail en effet. Vous êtes une aide précieuse. » Il ne tente pas un compliment, pas une pirouette de rattrapage, il voyait bien que d’autres juges avaient plus des greluches au bureau de leurs secrétariats. Il était bien nanti d’avoir Alecia Lukeither. Mais comme les temps étaient durs. Il fallait être irréprochable. « Et c’est bien parce que les temps ne sont en rien cléments que nous nous devons un caractère irréprochable. Afin qu’une tonne de petits dossiers ne s’entasse ni sur votre bureau ni sur le mien. » Simple question de bons procédés. Ils étaient tous deux fatigués de travailler l’un avec l’autre. À vrai dire, il l’était depuis le début, mais elle ne faisait que rarement des pas de travers. Ni absence, ni retard, ni grosse bêtise.

Il a un petit sourire en coin. « Mais si vous tenez à avoir plus de responsabilités pour vous approcher des hautes sphères hiérarchiques, je ne vois aucun inconvenant à augmenter votre champ d’action dans le département. » Ce n’était pas une promotion, plutôt un transfert de responsabilités mesquin. Il n’avait pas le temps de se déplacer le russe, les dossiers faisant chacun plus d’une centaine de pages, qu’il devait étudier, souvent ramené dans son appartement pour être à jour des jugements à venir. « Évidemment, si cela vous aide à mieux servir nos intérêts communs, nous pourrions envisager un recrutement d’une assistante pour les tâches courantes afin de vous concentrer sur les dossiers juridiques. Et vous pourrez m’instruire de votre avis concernant nos affaires. » Dans le fond, il espérait qu’elle commettre des fautes, afin de le faire redescendre dans son envie sur-croissance de toujours vouloir être plus en si peu de temps.
(c) DΛNDELION


Oh, what a day, what a lovely day
As the world fell, each of us in our own way was broken. It was hard to know who was more crazy...(c)lazare.
avatar
Découvre-moi !
Messages : 124
Date d'inscription : 15/03/2015
impure, russian, specter

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: hard truth (Aledrasil) Lun 29 Jan - 15:12


 
La vérité sort de la bouche des Blondies
Yggdrasil & Alecia

Si Alecia pensait que jouait cartes sur tables lui donnerait au moins le bénéfice du doute et un semblant de respect, c’était râpé. Elle ne savait pas quel âge il imaginait qu’elle eût, mais elle ne tarda pas à comprendre qu’en plus d’en remettre une couche, il usa de paternalisme avec elle pour autant la considérer comme une gamine que pour la caresser dans le sens du poil. Il ne reconnaîtrait pas son erreur, mais ne semblait pas disposé à perdre sa seule secrétaire -ou la jeune femme assez folle et patiente pour travailler avec un énergumène pareil-. De reproches en flatterie, Alecia tournait vinaigre, et elle ne sentait aucune sincérité en lui, pas plus qu’un agacement certain et une envie d’en finir au plus vite pour retourner vaguer à ses petites occupations. Mais plus il s’occupait à cacher son impatience, plus Alecia était agacée elle-même. La moutarde montait toute seule et Alecia se mit à serrer les poings et à pincer les lèvres pour se contenir. Ne plus se sentit maîtresse d’elle-même, ou à peine, la rendait folle. Elle le fixa dans les yeux tandis qu’il déroulait son impeccable discours. La jeune femme avait même l’impression qu’il voulait l’amener à un rang un poil plus élevé dans son bureau pour la calmer assez longtemps pour qu’elle en perde ses ambitions. Puis, ce serait une autre petite secrétaire qui en prendrait plein les dents à chaque petit écart, Alecia l’ayant subi quelques fois, elle ne voulait laisser ce soucis à personne.

Et pourtant, par les temps qui couraient, qui avait envie d’être simplement “secrétaire” ? Personne. Tout le monde voulait être du terrain, que ce soit en mission d’auror, à Sainte Viviane. Le magenmagot lui-même tenait à peine debout et Alecia avait parfois des doutes quant aux réelles motivations de Jdanov. Son obsession pour les affaires concernant les mangemorts devenait louche, même s’il n’avait jamais vraiment montré d’intérêt pour quelque mouvement politique ou social que ce soit. Elle même désirait rester neutre, pour aider ceux qui en avaient le plus besoin, mais cette neutralité était mise à dure épreuve par ses fréquentations. Uriel, Abigaël, Sigil, maintenant Roseline et même Alexander, tous étaient du côté de Dumbledore, ce qu’elle avait du mal à comprendre puisque personne ne l’avait vu depuis trop longtemps. Les nerfs d’Alecia étaient mis à mal et cela commençait à lui peser. Supporterait-elle de travailler encore dans ce bureau, même en ayant la patte graissée ? Sans doute pas. Qui aidait-elle d’ici ? Personne. Ces sorciers condamnés ressortiraient peu de temps après, pour l’effort de guerre, les besoins en hommes et femmes sur le champ de bataille. A quoi bon ? Le monde sorcier partait en sucette, et chacun y allait de son cru pour prouver qu’il avait raison. Il avait suffit d’une après-midi pour qu’elle explose.

La née-moldue fronça légèrement les sourcils et lâcha un soupir. Elle ne se laisserait pas acheter comme ça, malgré tout le respect qu’elle avait pour lui, ils n’étaient sans doute pas faits pour travailler ensemble, pas sans une certaine clairvoyance. “En toute humilité, je pense que nous allons en rester là. Rendons nous à l’évidence, nous ne faisons que nous marcher dessus et ne nous entendons pas dans notre travail, peut-être que cela vous indiffère, mais je ne peux continuer de travailler dans ces conditions. Je serai je pense, bien plus utile à un autre département. Les propositions ne manquent pas.”. Elle sortit d’un tiroir une pile de lettres qui lui étaient adressées. Nombreuses étaient les lettres de Sainte Viviane, auxquelles elle accordait une attention limitée, sa peur du sang lui jouant trop de tours pour qu’elle puisse se rendre utile et ayant des compétences désastreuses en potion. Néanmoins, les autres lettres, du département des aurors, étaient bien plus intéressantes. Alecia les avait gardées précieusement de côté, sans jamais y accorder plus d’attention, par respect pour son travail actuel. “Il ne me reste plus qu’à faire mon choix en vérité. J’ai également des recommandations. Alors la question qui se pose maintenant est ; Ai-je vraiment un intérêt à continuer à travailler avec vous ? Je ne parle pas de cette prétendue promotion, j’ai l’impression que ce n’est que pour nourrir mon ego pour mieux me faire taire. Parlons franchement Jdanov, sans le mur de la hiérarchie.” Elle posa les lettres sur le bureau, ne le lâchant pas des yeux. “En quoi vous suis-je utile ici ? Et en quoi ma présence pourrait y changer quoi que ce soit ? Et je ne parle pas que de l’organisation et du tri des dossiers. Soyez honnête avec moi, au moins cette fois.”.

Elle n’espérait pas grand chose en vérité, mais il ne lui manquait que quelques pas pour claquer la porte et aller voir ailleurs. Ou pour rester ici.

code by bat'phanie


TAKEN AWAY TO THE DARK SIDE ✽
avatar
Découvre-moi !
Messages : 245
Date d'inscription : 15/03/2015
Age : 24
dewdrops at dawn

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: hard truth (Aledrasil) Sam 5 Mai - 13:27

RP CLOS.


TAKEN AWAY TO THE DARK SIDE ✽
avatar
Découvre-moi !
Messages : 245
Date d'inscription : 15/03/2015
Age : 24
dewdrops at dawn

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: hard truth (Aledrasil)

Découvre-moi !
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

hard truth (Aledrasil)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Hidden Truth [ Partenariat ] Fermé
» Number One Contender for the LMDC Unified Tag Team Titles Zac Ericson & Carlito Vs R-Truth & Daniel Bryan
» R-Truth Vs Kane
» Little Jimmy Says...Cherchons des informations avec R-Truth!
» Dolph Ziggler & Tyson Kidd vs R-Truth & Sheamus.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hogwarts Reverse :: Pré-Au-Lard :: Ministère de la Magie-