AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Les opposés s'attirent et... explosent [Pv. Annabeth Wallis]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Message
Auteur
MessageSujet: Les opposés s'attirent et... explosent [Pv. Annabeth Wallis] Jeu 25 Juin - 11:49


La discipline n'est pour ainsi dire que l'art d'inspirer aux soldats plus de peur de leurs officiers que des ennemis - Claude Adrien Helvétius

La matinée s'annonçait plutôt douce avec ses petits vents qui frôlaient l'épiderme des aventuriers du parc, ce soleil levant qui exposait toute sa puissance et son atmosphère agréable où régnaient l'allégresse générale et la jovialité. Je n'étais pourtant pas connue pour être matinale et je ne conseillais à personne de m'adresser la parole dès que j'ouvrais l'oeil, mais j'étais plutôt de bonne humeur aujourd'hui. Mon regard noisette pétillait à la vue de ce mirifique firmament qui éclairait les couloirs et pour l'occasion, j'avais pris plus de temps que nécessaire pour déjeuner dans la Grande Salle. Mes cours ne commençaient que dans une heure et j'estimais que la marge était assez grande pour me détendre un peu, en compagnie de bonnes fréquentations.

Ainsi, l'heure des dernières révisions avait sonné et je percevais le nez de la plupart de mes camarades fourré dans d'épais livres aussi anciens que poussiéreux. Fraîchement empruntés de la bibliothèque, ils semblaient s'être plongés à l'intérieur d'une lecture intéressante mais tortueuse. Je n'avais point besoin de toutes ces démarches pour parvenir à décrocher un Optimal en Métamorphose. J'avais toujours été douée dans ce domaine et je trouvais qu'il n'y avait rien de mieux que la pratique pour réussir cette matière; les livres n'étaient qu'un supplément, mais ils ne remplaceraient jamais l'expérience acquise par l'entraînement. De toute évidence, j'attendais là, à côté d'eux en les observant paisiblement retenir un maximum de choses complexes et parfois inutiles pour notre cursus. Les questions fusaient entre les différentes bouches, cherchant la véritable réponse à leurs questions les plus loufoques et mystérieuses et qui s'éloignaient parfois du sujet de base. Les Serdaigle avaient tendance à vouloir approfondir les chapitres étudiés en classe, mais si je ne cachais pas le fait que je leur étais semblable, je trouvais qu'ils tendaient à se perdre entre un millier d'informations qu'ils ne maîtrisaient pas à la dernière minute.

Leur souriant à chaque fois qu'ils pensaient trouver la solution, je n'hésitais pas à leur donner mon opinion. Cet exercice dura un peu plus de quinze minutes et la nervosité se dégageait de plus en plus de notre aura. Je ne pouvais guère nier que cette future interrogation me donnait le stress, mais je le dissimulais du mieux que je le pouvais. Quant aux autres, les symptomes n'étaient pas imperceptibles. J'étais presque tentée de les laisser seuls un instant, le temps de pouvoir trouver une personne avec laquelle je pourrais parler de tout sauf de devoirs. Ma lamentation ne tarda pas à être attendue, lorsqu'une petite tête blonde dépassa l'angle du couloir. Je l'observai curieusement, oubliant la cacophonie des conversations générales. Une jeune fille certainement âgée de treize ans semblait se diriger vers notre groupe et j'eus l'intuition qu'elle désirait m'adresser la parole. Le blason de sa robe n'était nul autre que celui de notre maison et lorsqu'elle s'arrêta à ma hauteur, j'attendis qu'elle ouvre le bal.

«  Bonjour, excuse-moi, mais comme tu es préfète, je pense que c'est toi que je devrais avertir. A l'étage du dessus, il y a une bataille de bombabouses et il est presque impossible de se rendre dans une des salles sans en recevoir. Le concierge est visiblement ailleurs et cela fait au moins quinze minutes que cela dure. » Déclara-t-elle à toute vitesse, apparemment exaspérée par ces enfantillages.

Une bataille de bombabouses ? Les fautifs n'étaient décidément pas très matures et respectueux des lieux. C'était une chose que je n'appréciais pas depuis un bon moment. Je n'étais pas contre le fait d'accomplir certains méfaits et j'en avais déjà fait auparavant, mais ô grand jamais je n'avais volontairement souillé le sol de l'école avec ces choses écoeurantes et fétides. Je ne comprenais pas pourquoi le directeur de cette école n'interdisait pas l'importation de ces horreurs, d'autant plus que Peeves s'en amusait également.

«  D'accord, j'arrive. Merci de m'avoir prévenue, cela sera vite réglé. » Dis-je clairement avec autorité.

Au fin fond de mon être, cela me procurait un prétexte idéal pour m'éloigner des discussions parasites des révisions  qui nuisaient à ma sérénité. Je ne m'attardai pas plus longtemps pour quitter ces lieux et emprunter les escaliers qui menaient à l'étage supérieur. Je remis vite fait en place ma tenue de sorcière, laissant mon insigne de préfète clairement perceptible par quiconque me croisait. En moins de trois minutes, j'étais parvenue jusqu'aux lieux de ce fameux crime et je dus baisser la tête par réflexe pour éviter une bombabouse qui avait manqué sa trajectoire. En plein milieu du couloir, cinq élèves de différentes maisons riaient aux éclats et se déplaçaient avec agilité pour éviter la plupart des projectiles pestilentiels. L'un d'eux était couvert d'une étrange substance verte et se vantait d'être le plus nauséabond du groupe. Mes narines frémirent à cette entente et je ne m'étais jamais sentie aussi mal à l'aise devant un tel désastre. L'horrible odeur qui se dégageait de cet endroit avait de quoi vous donner l'envie de vomir et je dus mettre ma main sur le nez pour limiter les dégâts. A ma simple vue, le groupe composé de quatre garçons et d'une fille arrêta complètement ses mauvaises activités. Les yeux écarquillés, ils ne se doutaient pas qu'une troisième année venait de les trahir et ils commençaient à craindre la sanction. Ils étaient tous jeunes, avoisinant certainement les quatorze ans et leur immaturité se lisait autant sur leur physique d'ange que dans leurs actes puérils.

«  Je vois qu'on rigole bien. Il est toujours tentant de ne pas respecter le règlement, mais malheureusement, les règles ne sont pas là pour faire joli. Vous n'avez pas trouvé mieux que des boules puantes pour vous amuser avant d'aller en cours ? On appelle ça un non-respect des lieux. Vous voudriez certainement qu'on vienne chez vous pour balancer ces choses abominables sur vos meubles et sur votre tapisserie ? J'imagine que non, alors ces jeux stupides se font dehors et non pas dans les couloirs à proximité des salles de cours ! Une petite retenue pourrait vous aider à y voir clair, non ?  »   Finis-je avec sévérité ainsi qu'une once de sarcasme dans ma question.

© GASMASK
avatar
Découvre-moi !
Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Les opposés s'attirent et... explosent [Pv. Annabeth Wallis] Ven 3 Juil - 17:29








Ces sourires forcés

Je posai la plume sur le bureau de travail à la hâte et donnai un coup de baguette contre mon parchemin pour que le reste d'encre sèche instantanément puis rangeai mes affaires tout aussi rapidement. Le raffut qui régnait en dehors de la bibliothèque me fit froncer les sourcils. Je n'étais jamais contre s'amuser un peu, se détendre étant le terme le plus exact, ni contre quelques petites soirées entre amis. Les temps étaient si austères et difficiles que la moindre relaxation était la bienvenue, quelque soit sa forme. Néanmoins, semer le trouble dans le couloir et faire des dégâts, je ne pouvais cautionner. Aussi à chaque fois que cela arrivait, et surtout si des personnes de ma maison étaient impliquées, j'essayais de me montrer la plus dure possible, pour leur faire comprendre. Mais récemment j'étais un peu plus laxiste car je remplissais un peu le rôle de Gabriel en plus du mien, lorsqu'il était à l'infirmerie et qu'il ne pouvait faire ses rondes.

Quand je sortis, une odeur empestait le couloir et des rires furent coupés nets par une autre voix, féminine et plus dure. Sur le moment, je pensai que c'était Shaula qui venait encore faire une démonstration de sa force et de son caractère de vieille truie coincée. Mes pas doublés en vitesse par la colère, j'arrivai dans le couloir et découvris que ce n'était pas exactement Black, mais Kat, une autre bonne vipère qui avait loupé le coche durant la répartition. La preuve que les liens familiaux ne voulaient pas dire grand chose... Lestrange commençait à en devenir une preuve vivante. Même si j'étais d'accord avec son discours, juste et concis, qui ne manquait pas de vérité, je ne voulais pas lui laisser toute la part du gâteau. Je croisai les bras et regardai les coupables. Certains Gryffondor, un Poufsouffle, un Serdaigle. Alors j'avançai.

« Qu'est-ce qui se passe ici ? » dis-je en haussant le ton, regardant Kathleen. « Tu ferais bien de te charger de l'élève de ta maison, c'est à moi de punir ceux de Gryffondor. Quant au Poufsouffle, Gabriel étant alité, je m'en chargerai aussi, il est plus proche de ma maison que de la tienne. Je pense que c'est assez juste comme ça, c'est moi qui ferai leur punition. Donc restons-en là. Vous, nettoyez-ça avant que je vous colle le nez dans les toilettes des filles ! On verra ce qu'en dit le professeur Spencer-Moon ce soir. ». Décroisant les bras, je soupirai. J'en avais un eu assez de faire sans cesse la police pour les mêmes problèmes. « C'est assez juste pour toi, Stones, ou tu veux polémiquer ? ».



© Gasmask



I HEADED BACK
SO WE COULD
REACH EACH OTHER
avatar
Découvre-moi !
Messages : 270
Date d'inscription : 15/03/2015
Age : 24
dewdrops at dawn

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas

Les opposés s'attirent et... explosent [Pv. Annabeth Wallis]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Les opposés s'attirent... ou se déchirent [Jason]
» Les opposés s'attirent... [T'riss'Lara]
» On dit que les opposés s'attirent. Dans notre cas ils s'annulent [PV-Nikolaï]
» Deux caractères opposés [PV]
» Quand j'ai trouvé mon opposé...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hogwarts Reverse :: RPs-