AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Besoin d'une habilleuse !!! [Pv : Kathleen G. Stones]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Message
Auteur
MessageSujet: Besoin d'une habilleuse !!! [Pv : Kathleen G. Stones] Mer 24 Juin - 19:54

Quand Alice a besoin de conseil !
« À part mon équipement de Quidditch, je ne risque pas de séduire qui ce soit ! »

La fin des cours, Alice avait encore pensé à Mélissandre qu'elle avait croisé la route dans l'après-midi. Difficile de ne pas la voir, de tels cheveux et une beauté sans égale, elle ne passait pas inaperçue. Il était sûr et certain que la Serpentard devait avoir pas mal de prétendants, ce qui saoula un peu la française. Sur ce coup-là, la jeune Leroy n'allait pas baisser les bras et elle allait se battre jusqu'au bout. La Serdaigle avait eu le coup de foudre depuis la première année à Poudlard, il était finalement temps de tenter sa chance. Certes, il n'y avait rien qui garantissait que la Malefoy soit comme elle, bisexuelle. Alice aimait bien les femmes, ce qui pourrait croire qu'elle est lesbienne, mais la brune a également une attirance pour les hommes. C'est une jeune adolescente plutôt indécise et elle n'était pas trop sûre de son orientation sexuelle. Pour l'instant, la sorcière ne préféra pas choisir sur un coup de tête et faire l'expérience.  

Alice marchait dans les couloirs de l'établissement, elle se demandait comment parvenir à la séduire. Bien sûr, la brune ne resta pas concentrée longtemps en ayant l'opportunité de faire une bêtise. Une petite blague pour le moment, elle avait échangé deux sacs de leur place entre un garçon et une fille. Alice espéra que pour la Gryffondor qu'elle n'avait rien de compromettant à l'intérieur de son sac, de même pour le garçon. Une fille regardait un magazine féminin sur un banc, la française y jeta un léger coup d'oeil. Soudain, une idée lui était venu à l'esprit. Elle allait devoir retrouver Kathleen pour l'aider à choisir des vêtements corrects. Par contre, la brunette n'avait aucune idée où trouver son amie. C'était le genre de fille à se faire remarquer ou à être jamais loin des garçons. Maintenant qu'elle y pensait, Kath devait sans doute avoir un garçon en vue ou le contraire, un garçon qui devait lui tourner autour. Dès qu'elle la verra, Alice ira le lui demander afin de la taquiner sur ce sujet.

Marchant un peu partout dans Poudlard sauf dans les endroits interdits, Alice ne la trouva pas du premier coup. Par contre, la brune avait pu apercevoir au loin, la belle Malefoy. Malheureusement, Alice n'avait pas trop eu le courage de s'en approcher pour lui parler. Du coup, elle n'avait pas eu le choix que d'aller dans la salle commune des Serdaigles, Elsa serait sans doute là-bas. En arrivant dans la pièce, il n'y avait pas beaucoup de monde ni même une personne qu'elle connaissait bien. C'est dans ses moments-là, qu'elle aurait bien aimé aller surveiller Sarah pour savoir si elle allait bien. Ce n'était pas tout, mais l'adolescente savait que courir partout pour chercher la belle Stone serait inutile. La Française en profita pour s'asseoir à une table et à lire un bouquin sur les vampires, c'était un sujet plutôt intéressant. Il n'était pas rare de voir Alice avec un livre sur les monstres légendaires ou sur des mythologies et des légendes. C'était des sujets qui l'intéressaient énormément, elle avait une idée à propos d'eux, mais elle devait voir le directeur de Poudlard pour certaines questions.

Lisant tranquillement, Alice entendit quelqu'un entrait dans la salle commune de sa maison. En levant les yeux, la jeune Leroy remarqua que c'était Kathleen. La téméraire se mit alors à faire de grands signes avec ses mains, un appel pour lui dire de venir à sa table. Un petit moment d'hésitation de la part de son amie, c'était tout à fait normal, n'importe qui aurait fait de même. Assise à la même table, la brunette ne laissa pas Kath parlait afin de lui dire ce qu'elle voulait exactement. La belle Stone, si magnifique et fière, elle venait vraiment d'une famille de bourges. Gaïa et Kathleen devaient peut-être avoir de bonnes relations entre soeurs enfin aucune d'elles n'a parlé de l'autre. La fofolle trouvait même ce genre de comportement assez étrange de leur part, elles se boudaient, qui sait ? Ouvrant la bouche, la brunette prit la voix en étant un peu timide.

« Katheen...Je t'ai demandé de venir me voir parce que...J'ai besoin de toi...» Elle se mit à tousser en se sentait mal à l'aise.

C'était plutôt gênant de parler de cela à qui ce soit, elles étaient entre filles, mais Alice n'aimait pas en parler. Dire qu'elle voulait se faire belle pour une fille, c'était trop embarrassant. Kathleen ne connaissait pas les penchants sexuels de la Française, il n'y avait que Gaïa qui le savait ainsi qu'Annabeth et Elsa. À vrai dire, la relation avec sa camarade Stone de Serdaigle semblait un peu compliquée en sachant que cette dernière était parfois hautaine. Alice savait pardonner son comportement par moments, mais bizarrement, elle l'aimait quand même. Pour l'instant, l'adolescente allait lui mentir à propos de son intérêt envers une fille surtout de Serpentard.

« Je voulais savoir si tu pouvais...comment dire...m'aider à me faire belle...pour un garçon ! J'ai flashé sur un garçon et je ne me sens pas confiante envers mon physique ainsi que de mes atouts vestimentaires. S'il te plaît...Aide-moi, Kath !! Je ferais tout ce que tout voudra pour te remercier de ton aide ! » Dit-elle en mettant ses mains l'une contre l'autre comme si elle priait.

Code by Silver Lungs
avatar
Découvre-moi !
Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Besoin d'une habilleuse !!! [Pv : Kathleen G. Stones] Jeu 25 Juin - 2:16


La mode ne s'éteint jamais, tout comme la créativité est éternelle. L'art demeure et le temps accroît sa valeur.

Quel était ce sentiment de soulagement, celui qui vous libérait d'un poids énorme et vous permettait de pouvoir vous déplacer avec béattitude ? Nul doute celui de l'apaisement, lorsque la voix autoritaire de votre professeur annonce la fin de cette heure incroyablement ardue et non pas de tout repos. Chaque mardi, le cours d'histoire de la magie avait le don de pouvoir endormir les petits esprits de cette multitude d'élèves présents dans cette salle rustique, qui n'avait même pas de quoi pouvoir rendre ce cours si passionnant. Evidemment, pour moi, la concentration n'était pas un problème, puisque j'avais développé ce petit atout depuis mon plus jeune âge. J'étais capable de suivre tout et n'importe quoi, que ce soit une double conversation à ma droite et à ma gauche ou bien une heure de cours aux vertus soporifiques. Néanmoins, je ne pouvais lutter contre cette libération enchanteresse qui dépêchait mes pas jusqu'à l'extérieur de cette pièce qui sentait le renfermé et le parchemin neuf.

Livres en main, je m'empressai de les ranger à l'intérieur de mon sac à bandoulière, tout en avançant rapidement en compagnie des amis de ma promotion. J'échangeai quelques commentaires vis-à-vis du cours, avant d'enchaîner sur les petits potins de la semaine dont à peu près tout le monde parlait. Rien ne m'échappait et chaque détail croustillant était le bienvenu dans ma cervelle. Sourire aux lèvres, je prenais un plaisir - comme toujours - à mettre mon grain de sel dans les divers opinions diffusés et généralement, je savais attirer la curiosité de mes acolytes. Ruptures, mises en couple, trahison, rancune... tous ces faits avaient de quoi alimenter la vie quotidienne de chaque étudiant à Poudlard et quand rien ne vous arrivait, vous aviez le temps nécessaire pour penser aux problèmes des autres.

Durant un petit bout de chemin, nos discussions pertinentes se firent entendre jusqu'au bout des couloirs, avant que nos routes ne se séparent. Les Serpentard devaient gagner les cachots et moi, ainsi qu'une amie, nous nous dirigions vers le septième étage. Je ne tarderai certainement pas à terminer mes devoirs pour le lendemain et à vrai dire, il ne me restait plus grand chose à faire. Contrairement à Gaïa, je savais m'organiser et commencer quelque chose la veille de l'échéance ne se faisait pas partie de mes habitudes. Je n'aimais pas me presser car cela augmentait le taux de stress et pour l'heure, je n'avais pas besoin d'être nerveuse. J'avais vite appris à m'adapter à un certain rythme qui me convenait et mon planning ne souffrait pas souvent de la moindre faille. C'était sans doute cette particularité de ma part qui m'avait directement envoyée à Serdaigle, sans compter de la créativité qui s'était éveillée en moi. Quoi qu'il en soit, cette même créativité allait devoir se mettre en marche dans peu de temps, sans que je ne le sache moi-même.

En vérité, j'avais rendez-vous avec Alice Leroy, une amie appartenant à ma maison et avec laquelle j'avais tissé des liens suite à une étrange situation. Elle était loin d'être une amie proche, mais elle ne tarderait pas à l'être si elle soignait un peu plus son apparence et sa vision des choses. J'avais accepté de la voir après les cours, impatiente de savoir en quel honneur elle m'avait invitée à la voir. Je m'attendais donc à ce qu'elle soit déjà présente dans notre salle commune et il ne lui parut pas bien difficile de me repérer. Il faut dire que je n'avais pas une allure banale et que mon visage pouvait marquer certaines personnes. Etant accompagnée d'une amie, je demandai poliement à cette dernière de me rejoindre un peu plus tard pour le banquet du soir.

Par la suite, je répondis aux grands gestes d'Alice par un fin sourire aimable. Ces mouvements peu discrets, grands et frivoles traduisaient avec exactitude la candeur et la puérilité qui submergeaient la petite française et je me retins de soupirer d'amusement. La changer ne serait pas une tâche facile, mais je devais avouer que certaines mimiques de sa part me faisait quelques fois rire. Il lui manquait de la grâce et de la prestance et pourtant, elle avait un joli visage et un corps fin qui ne demandait qu'à être mis en valeur. Je ne comptais pas en faire une de ces misérables gourgandines peu vêtues et qui montraient leurs généreux atouts à qui le souhaitait. Au contraire, je désirais concrètement lui apporter un mélange de style, de mode et d'élégence.
Toutefois, j'ignorais si j'aurais l'occasion de la retoucher aujourd'hui et je me demandais encore une fois la raison pour laquelle elle m'avait appelée. Je ne tardais pas à le savoir. Le comportement d'Alice venait de changer et ce fut d'une voix timide qu'elle m'avoua avoir besoin de moi. Je fronçai légèrement les sourcils, dans une légère incompréhension ; avait-elle fait une bêtise ? Pourquoi toutes ces hésitations ? Mes doutes furent levés à la seconde d'après. Comme je l'avais pressenti, tout n'était qu'une affaire de vêtements et de relooking. Une fois de plus, la française souhaitait attirer les convoitises d'un jeune homme, mais ses propres affaires peu classes ne l'aiderait pas à se mettre en valeur. Elle me supplia carrément de l'aider pour qu'en échange, elle daigne à vouloir faire tout ce que je voudrais qu'elle fasse pour moi. L'offre était plus qu'intéressante et mon sourire s'étira : Il était clair que j'allais accepter d'aider mon interlocutrice. Je voulais qu'Alice reste dans mon cercle d'amis et que Gaïa ne puisse exercer aucun mauvais contrôle sur elle. Alice avait le potentiel pour être une personne semblable à moi et d'autres filles élégantes qui savaient s'affirmer. Observant ses mains serrées l'une contre l'autre, je finis par lui dire d'une voix douce  et rassurante :

« Évidemment que je vais t'apporter mon soutien. Un rendez-vous galant doit être minutieusement préparé et tu ne peux pas y aller n'importe comment, cela ne serait que pure folie ! Si tu dois le voir ce soir, on ferait mieux de monter dans notre dortoir pour que je puisse m'occuper de toi. »


Je me levai de ma chaise et jetai un léger coup d'oeil au livre qu'elle était en train de lire. Je savais qu'elle aimait les mythologies anciennes et je devais avouer que les vampires me fascinaient  presque autant que les beaux joueurs de Quidditch. D'humeur assez taquine après une dure journée de travail, je décidai d'amuser un peu ma chère Alice. Mieux valait qu'elle soit détendue avant que je ne lui refasse une beauté. Entrouvant légèrement la bouche, je lui montrai deux grandes canines  que je venais de transformer en celles semblables à des vampires, grâce à mon don naturel. Simulant un air sensuel et un regard de femme fatale, je lui lançai une dernière fois sur un ton suave :

« Fais-lui ce regard à ton copain, et tu l'auras dans ta poche.  »


Je me surprenais moi-même à jouer cette comédie en compagnie d'Alice. Je ne ressentais pourtant pas autant de complicité avec elle qu'avec Elsa, mais il fallait croire que j'étais d'humeur assez joviale pour ne pas m'épargner quelques folies avec cette fille.

© GASMASK
avatar
Découvre-moi !
Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Besoin d'une habilleuse !!! [Pv : Kathleen G. Stones] Ven 26 Juin - 21:15

Technique de séduction !
« Tu es drôlement séduisante ! »


Assise sur l'une des tables de la salle commune de Serdaigle, Alice attendait plus que Kathleen. Son amie ne devait plus tarder, la fin des cours était passé depuis peu et généralement, tout le monde de la maison des aigles revenait ici. La jeune Française avait besoin d'aide pour devenir attirante et séduisante. La seule personne capable de l'aider parmi son entourage, c'était Kath et elle espéra que cette dernière allait l'aider. Les deux brunes n'étaient pas super proche, mais elles restaient tout de même bonnes amies. De plus, il était plutôt facile de discuter mode avec la Stone et recevoir des conseils de sa part aussi. Alice n'était pas très à l'aise avec les vêtements chics et jolie, elle avait l'habitude de s'habiller comme un garçon par moments. Finalement, avoir rencontré cette fille avait que du bon et elle allait apprendre à prendre soin de sa personne.
Quand il était question d'amour ou d'un rencard, Alice n'a jamais été une fille téméraire contrairement à d'habitude. La jeune brune a toujours été timide et mal à l'aise d'en parler, même à ses amis les plus proches comme Elsa ou Annabeth. De plus, rares sont les personnes connaissant le fait que la Française soit bisexuelle et donc, capable de tomber amoureuse d'une autre personne de même sexe. La jeune Leroy a toujours eu peur que les gens se moquent de sa personne et de se faire rejeter par tous. Les seules personnes au courant sont Gaïa, Annabeth et Elsa pour l'instant. Encore aujourd'hui, Alice allait devoir mentir à Kathleen pour son envie d'être belle. Cela lui faisait de la peine de mentir à cette dernière, mais elle n'avait pas le choix.

Kathleen était finalement arrivée et accompagnée par des amies à elle, mais elle s'en sépara afin de rejoindre la téméraire. Alice s'était encore montrée très expressive dans ces gestes, cela avait fait rire plus d'un dans la salle. Ensemble sur une table et personne d'autre, la Française ne tourna pas trop autour du pot en lui demandant son aide. Oui, elle avait besoin de son aide pour être joli et désirable pour sa cible actuelle. Si Kath acceptait, Ali' ferait tout ce qu'elle voudra. C'était une proposition des plus intéressantes surtout de pouvoir faire ce que l'on veut d'une personne, c'était gratuit. La jeune Serdaigle pouvait voir le sourire de sa camarade s'élargir sur son visage. La proposition semblait vraiment lui plaire, mais son sourire lui faisait en quelque sorte, peur. Pour le moment, elle devait juste se concentrer sur ce que dira la soeur de Gaïa. Cela allait être important de connaître sa réponse, elle avait certes sourire, mais la réponse pouvait être tout autre.

La réponse de Kathleen était positive et cela avait rendu Alice heureuse. Son amie allait apporter de son aide pour son rencard avec le garçon, enfin c'était ce qu'elle croyait. La jeune Leroy voulait se faire belle pour plaire à Melissandre Malefoy, mais cela lui semblait tout de même difficile. Alice ne savait pas si Blanche Neige aimait ou non, également les filles. C'était un risque à prendre, qui ne tente rien n'a rien. Du coup, la petite brune allait tenter sa chance et voir si elle devrait la considérer comme une amie ou sa future petite amie. Elle n'avait aucune idée de ce qui allait se passer ni même de la réaction de la blonde. La Française était très ravie de savoir que Kath allait l'aider et lui apprendre d'autre chose sur la mode. La téméraire afficha un sourire satisfaisant de la réponse de la Stone, direction les dortoirs pour essayer des tenues.

« Oui, je te suis jusqu'au dortoir, Kath ! Merci d'avoir accepté de m'aider, j'avais vraiment besoin de toi pour réussir à être séduisante. » Dit-elle avec le sourire.

Les deux jeunes adolescentes se levèrent de leur chaise afin de se rendre aux dortoirs. Alice ferma le bouquin qu'elle était en train de lire pendant qu'elle attendait Kathleen. Mythologie ancienne, c'était un sujet qui intéressait énormément la brunette et impossible à lui retirer ce genre de livre des mains si facilement. La jeune fille se tourna vers son amie et fut très surprise en voyant des crocs quand Katwoman entrouvrit sa bouche juste légèrement. Elle ressemblait presque à un vampire comme cela, Alice l'enviait d'avoir un don si magnifique. Savoir se transformer en n'importe quoi, selon ses désirs, la française se serait souvent transformé en chat ou en bête mythologique pour l'amusement. Alice se demandait si c'était possible d'acquérir ce genre de pouvoir grâce à quelqu'un. Soudain, Kathleen avait simulé un air sensuel et prit un regard de femme fatale. Les joues de la téméraire devinrent rouges et son cœur battit à la chamade, à croire que la transformiste chercher à la séduire.

D'un ton suave, Kathleen conseilla à la jeune brunette de faire ce genre de regard et de comportement pour séduire son copain. Sur le coup, Alice était un peu perturbée par son amie et elle ne savait pas quoi dire. En tout cas, si la Française agissait de la sorte devant quiconque, c'était dans la poche pour l'avoir à ses pieds. La brune n'était pas du genre à retenir ce genre d'idée, mais pour une fois, elle allait le faire sans ronchonner. Cela allait être essentiel face à Melissandre ou quelqu'un d'autre en cas de rejet. La jeune Leroy rigola en y repensant et se sentit détendue d'un coup, c'était une championne sa Stone.

« Je note ce conseil, Katwoman ! Tu dois en séduire pas mal des hommes !! » Dit-elle en rigolant.

Après avoir bien rigolé, les deux filles partirent vers les dortoirs afin de passer aux choses sérieuses. Alice se demanda ce qu'allait lui proposer Kathleen comme tenue, en espérant que ce n'était rien d'oser. À vrai dire, la jeune Leroy n'était pas trop confiante envers son physique surtout pour sa poitrine. La Française n'avait pas des atouts convaincants pour séduire un homme ni peut-être pas une femme, c'était son complexe. Elle espéra que son amie de la mode trouvera une solution pour mettre son corps en valeur, mais ce n'était pas gagné. Timide quand il est question d'amour et également quand il est question d'être féminine pour quelqu'un. Cela allait être une dure épreuve pour la Française, mais surtout pour la belle Stone. Une fin d'après-midi qui promet d'être amusante.

Dans les dortoirs, Alice se trouvait devant le lit de Kathleen tandis que cette dernière allait sans doute se mettre au boulot. La jeune brunette s'asseya alors sur le lit, elle allait devoir attendre un petit moment. Alice allait devoir ouvrir un sujet de conversation pour tuer le temps, autant renforcer leur lien d'amitié. Levant les yeux vers Kath, l'attrapeuse s'adressa à la préfète sexy.

« Katwoman ! Est-ce que ton don est à apprendre ? Par exemple, si je veux avoir le même pouvoir de transformation que toi, où dois-je l'apprendre ? Et par qui ? Disons que je suis intéressée et que...ben, avec ce que tu as fait, il y a cinq minutes, j'ai été charmé par ce don. » Dit-elle avec une petite voix.

Code by Silver Lungs
avatar
Découvre-moi !
Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Besoin d'une habilleuse !!! [Pv : Kathleen G. Stones] Sam 27 Juin - 2:28


La mode ne s'éteint jamais, tout comme la créativité est éternelle. L'art demeure et le temps accroît sa valeur.

La réponse positive que je venais d’apporter à l’innocente requête d’Alice semblait lui plaire et sa joie se traduisit par un sourire plus grand et sincère, agrémenté d’un peu plus de confiance dans ses propos. Je ne percevais plus l’hésitation qui trahissait sa gêne initiale et ce moment-là signer une nouvelle victoire pour moi, dans mon objectif de la conserver dans mon camp. Je tenais à ce qu’elle ne soit plus cette malheureuse aux goûts vestimentaires marginaux et exécrables, alors il fallait que je la change à ma façon. Faire d’elle une jeune demoiselle capable d’être aussi élégante qu’abordable me tenait plutôt à cœur. Je connaissais par ailleurs ses relations plutôt tendues avec ma très chère Shaula Black et quand bien même je ne m’étais jamais interféré dans leurs histoires, je tendais à croire que changer la française lui permettrait de ne plus s’attirer les foudres de la sang-pur.
Vouloir influencer ma camarade ainsi pouvait laisser penser que je désirais ardemment en faire ma marionnette, mais en y réfléchissant, je faisais cela autant pour son bien que pour gagner contre Gaïa. Je ne savais pas exactement comment qualifier ce choix, mais il était clair qu’il s’agissait d’un mélange certain entre hypocrisie et sincérité : elle pouvait reconnaître que je souhaitais véritablement l’aider bien qu’elle n’eût nullement connaissance d’une partie des raisons qui me poussait à être aussi généreuse. Malgré ces obscures justifications, elle était plus ou moins devenue une amie et je savais parfaitement être loyale envers mes alliés. Je ne comptais pas la trahir tant qu’elle ne me trahirait pas et je continuerais à lui être secourable si, à l’avenir, elle saurait s’en montrer digne. Apparemment, elle n’était pas sur le point de me décevoir aujourd’hui, puisque c’était elle qui quémandait mes services avec tant d’envie.
Toutes les filles normales désiraient être jolies et être perçues comme des princesses gracieuses et une fois qu’on l’avait goûté à la saveur du jeu de l’apparence, on ne pouvait plus décrocher. Alice l’avait compris depuis peu et désormais, elle se pavanait moins dans les couloirs habillée telle une pauvre cloche des rues sans argent lors des occasions importantes. Aussi, je ne manquais pas de remarquer à quel point ses remerciements renforçaient la confiance qui s’établissait entre nous.
« Je t’en prie, ce n’est rien. » Répondis-je avec sourire avant de faire quelques pas en direction de notre dortoir.

Entre-temps, je m’étais amusée à lui montrer l’étendue de mon don naturel, après quoi, la française prit en compte mon conseil cocasse en considérant que je devais séduire un bon paquet de garçons. Elle avait à la fois tort et raison ; disons que cela dépendait des garçons.

« Cela m’arrive, oui. Mais ils sont parfois un peu trop timides pour faire le premier pas et je pense avoir une préférence pour les garçons un peu plus… sûrs d’eux, on va dire. » Répliquai-je, levant les yeux vers le haut pour réfléchir à mes mots employés.
Je n’avais jamais eu de problèmes particuliers pour me mettre en couple, mais plus les années passaient, et plus j’espérais trouver une personne sérieuse avec laquelle entretenir une relation assez longue. Mon dernier prince charmant datait des vacances d’été et notre histoire s’était malheureusement terminée suite à un malentendu. Peut-être aurions-nous pu régler l’affaire avant de se remettre ensemble, mais ma mauvaise foi m’avait empêchée de vouloir faire le moindre effort. J’effaçai donc rapidement ce satané souvenir de mon esprit, avant de reprendre le sourire tout en remontant l’escalier en colimaçon qui menait à notre dortoir.
Le trajet se bouclant en moins d’une minute, je fus surprise de voir par mes propres yeux qu’il n’y avait personne dans notre chambre commune. La fin des cours ayant sonné, je m’étais attendue à devoir supporter la cacophonie des conversations jusqu’à l’heure du diner. Fort heureusement, ce calme olympien allait jouer en ma faveur et je préférais réfléchir en toute tranquillité. Ma créativité s’éveillait parfois mieux lorsque le silence était présent.

Dans cette pièce, la température était plutôt froide contrairement à d’habitude. Une des fenêtres ouvertes laissait un sournois courant d’air venir frapper notre épiderme à la sensibilité évidente, et d’un geste vif de la main, je refermai la structure en question. Cette froideur couplée au décor bleu et fait de marbre apportait un aspect impérial et prestigieux au fameux quartier général de Rowena Serdaigle. Cela faisait plus de cinq ans que je côtoyais cet endroit et je ne cesserai jamais de me sentir aussi bien dans ce petit confort. J’imaginais bien que la salle commune de Serpentard devait être également somptueuse et si le Choixpeau Magique avait négligé la créativité qui naissait en moi, peut-être aurais-je rejoint Shaula chaque soir dans le même dortoir.

Pendant que mes habiles mains fouillaient l’incommensurable garde-robe face à mon lit, la petite Alice reposa son postérieur sur mon lit. Je comptais sur sa patience pour lui dévoiler mon côté styliste plutôt prometteur. J’étais une personne très ordonnée et mon armoire était toujours rangée selon le type de vêtements. Puisqu’il était question d’un rendez-vous galant, il était évident que mon choix allait se porter sur une robe de soirée à la fois chic et « glamour », sans pour autant aller dans la provocation et l’indécence. Il n’était pas mon genre de porter des affaires qui révélaient bien plus que ce qui était autorisé à l’école. Nous vivions à une époque où le respect de son propre corps était fortement présent et où l’exhibition publique restait un tabou.

Durant ce temps, mon amie sembla se remémorer du petit spectacle que je lui avais offerte, en métamorphosant mes canines. Ce fameux don, je ne l’avais jamais caché à personne et j’imaginais que ce n’était même plus une rumeur pour tout le monde. La métamorphomagie n’était pas donnée à tout le monde et je pouvais être fière de faire partie de ces sorciers d’exception, capables de se transformer en tout ce qu’ils souhaitaient. Mon père m’avait suggéré d’entamer une carrière dans les services d’espionnage à la brigade magique du Ministère, et je devais bien avouer que cela me paraissait bien pertinent comme proposition. Ce talent qui m’avait été octroyée par la nature attirait toujours la curiosité de mes camarades et je ne comptais plus le nombre de questions que l’on me posait à ce sujet. Généralement, elles se ressemblaient et même Alice ne s’avéra pas si originale dans ses interrogations. Je n’eus donc aucune difficulté à lui apporter les réponses.

« Je comprends que tu sois intéressée, ce n’est pas quelque chose d’usuel. Malheureusement, cela ne s’apprend pas ma chère, c’est impossible ! On obtient ce don à la naissance et si mes connaissances sont exactes, ce n'est pas toujours héréditaire et la médecine de nos jours n’est pas encore assez avancée pour en savoir plus. Enfin quoi qu’il en soit, c’est très rare d’être Métamorphomage et si aujourd’hui j’en suis plutôt heureuse, les choses n’ont pas toujours été simples lorsque j’étais petite. » Répondis-je amicalement, le dos tourné tout en observant attentivement des tenues de soirée.

Ma première inspection prit finalement fin après que j’eus choisi quatre robes qui pouvaient potentiellement s’harmoniser avec le corps de la française. Je déposai les tenues sur mon lit afin de mieux les lui exposer sous les yeux, puis je levai le regard vers elle.

« Tu peux te déshabiller et essayer celle qui est de couleur prune pour commencer, non ? »

Spoiler:
 

© GASMASK
avatar
Découvre-moi !
Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Besoin d'une habilleuse !!! [Pv : Kathleen G. Stones]

Découvre-moi !
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Besoin d'une habilleuse !!! [Pv : Kathleen G. Stones]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Petit besoin (d'un Courant) d'air
» BESOIN D'AIDE POUR UN SAUVETAGE DE 21 CHIENS DE CEUTA
» On n'a pas toujours besoin d'un plus petit chez soi
» Sybille a besoin de se défouler {Nathan
» Besoin en nourriture d'une monture.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hogwarts Reverse :: RPs-