AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Kathleen Grace Stones ~ « La créativité est contagieuse, faites la tourner »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Message
Auteur
MessageSujet: Kathleen Grace Stones ~ « La créativité est contagieuse, faites la tourner » Mer 17 Juin - 15:48


“Vaincre n’est rien, il faut profiter du succès.”
Je m'appelle Kathleen Grace Stones, j'ai 16 ans et je suis une sang-mêlé. Je suis né à Londres le 29 mars 1933.

Je suis actuellement à Serdaigle en sixième année. J'ai choisi pour matières optionnelles le club de duel et étude des runes.

Mon amortentia sent l'odeur du pudding à la myrtille, couplée à une effluve de vanille et d'herbe coupée. , mon épouvantard prend la forme de son père qui la renie de la famille, préférant Gaïa à elle-même et mon patronus celui d'un lynx. Je possède un chat nommé Nox.

J'ai choisi Lucy Hale pour me représenter.
Mon Histoire

Quand on a l’argent et le pouvoir, on peut mettre le monde à nos pieds. J’ai toujours vécu dans cette optique de soif de pouvoir et dans les ambitions malsaines que de vouloir exercer le contrôle sur les gens. Mon sang n’est certes pas aussi pur que ces individus qui prônent la conservation de le leur, mais ma lignée reste toujours aussi glorieuse. Née avec une cuillère d’argent dans la bouche, je n’ai jamais manqué de quoi que ce soit. J’étais l’une des petites princesses de la famille et un simple cri plein de caprice et d’envie suffisait à ce que j’obtienne les plus belles robes sorties droit des boutiques de haute volée. Nous profitions tous de la richesse familiale et cette vie confortable au sein du manoir des Stones me permit de connaître une enfance aussi belle et heureuse, grâce au pouvoir. L’argent ne fait pas le pouvoir ? Ce n’est qu’un argument invalide que prononcent les plus démunis  afin de trouver leur propre bonheur malgré leur pauvreté. Une chose est pourtant indéniable : l’argent permet de tout acheter et de tout faire. Il nous permet d’être un conquérant et j’ai toujours voulu faire partie des vainqueurs. Cette mentalité, qui englobe mon esprit depuis mon plus jeune âge, a indubitablement été façonné par mes géniteurs. Les affaires sombres commerciales dans lesquelles plongeait mon père n’avaient jamais changé la vision que j’avais de lui. J’ai toujours éprouvé du respect pour tout ce qu’il a fait, lui qui est capable de concilier des univers différents et de trouver son profit dans la ruse et ses autres qualités Ô combien honorables à mes yeux. Il a toujours été un modèle à mes yeux et ma mère, une figure maternelle presque parfaite que je tends à idéaliser.

En l’apercevant aux nombreux galas organisés par la couronne britannique, je percevais toujours cet aura de prestance mêlé à de l’hypocrisie pure dans la droiture de ses manières et la façon dont elle abordait les grands politiciens moldus. J’ai bien vite appris toute cette bienséance, ce déguisement qu’elle maniait à la perfection et qui lui permettait de sourire même lorsqu’elle méprisait quelque chose. La personne que je suis aujourd’hui est certainement imprégnée de cet héritage qu’elle m’a laissée. J’ai toujours eu le sourire facile et le mensonge ne regorge d’aucun secret pour moi, qui est capable de manipuler mon entourage. Pour autant, je n’ai pris d’elle que ce que je considère comme étant ses qualités, alors que je n’ai jamais pu supporter ni son impatience, ni le côté fourbe qu’elle employait même avec ses véritables amis. Au fond, elle n’était pas ma seule influence au cours de mon existence.

Je suis loin d’être fille unique et pour tout vous dire, nous étions une famille constituée de quatre enfants. Mes aînées étaient jumelles, nommées respectivement Gaïa et Médée. Elles n’ont jamais été mes sœurs biologiques,  puisqu’elles ont été adoptées par mes parents des mois avant ma naissance. Mon père considérait qu’elles seraient toutes aussi utiles que moi pour notre clan et il avait toujours espéré faire de nous des sorcières talentueuses. Aux jumelles, il leur apprit à se rendurcir pour ne jamais se sentir abandonnées de nouveau. Quant à moi et  à mon petit frère, on nous avait également appris que la faiblesse n’était pas tolérable et qu’il fallait se battre pour l’enfouir à tout jamais au fond de soi-même. C’est pourquoi, aujourd’hui, j’ai toujours considéré que seules les plus forts pouvaient bâtir et gérer la société dans laquelle nous vivions. De par la position confortable de mon père, nous étions déjà des futurs vainqueurs ; il ne restait plus qu’à poursuivre son labeur.

Pour en revenir à mes aînées, j’avais toujours apprécié Gaïa pour son petit grain de folie comme je le lui avais bien souvent dit. Elle était moins organisée que moi et donc plus bordélique, mais elle me permettait de sortir de mes sentiers carrés jusqu’au bout, pour m’amuser et découvrir de nouvelles choses. Elle avait  cette facette un peu plus téméraire et aventurière que moi, me menant parfois à devoir me défaire de mes principes pour pouvoir la suivre avec excitation dans ses mésaventures de petite fille. Cette petite rouquine était auparavant ma seconde influence. Néanmoins, le courant ne passait que très rarement entre moi et Médée, pour ne pas dire que notre complicité était peu existante, ou ne tournait qu’autour de Gaïa. Sa trop grande gentillesse et sa naïveté m’ont toujours horripilée, et je trouvais que ses qualités regorgeaient bien plus de faiblesses humaines que de force. Je n’ai jamais eu le sentiment que l’éducation de fer de notre père ait pu lui prodiguer quoi que ce soit de bénéfique. Je ne suis d’ailleurs pas certaine qu’elle aurait pu devenir une grande sorcière, à l’âge adulte. Sa répartition à Poufsouffle ne m’a jamais étonnée et je l’ai un peu plus méprisée depuis ce jour-là, ne lui parlant que très peu et entrant parfois en conflit avec elle. Seule Gaïa pouvait nous calmer et nous permettre de faire de courtes trêves.

 A Poudlard, je ne lui adressais donc que rarement la parole et j’étais heureuse d’être plus jeune qu’elle d’un an : Cela me permettait de ne pas me retrouver dans sa promotion. Je crois même que ma propre répartition et celle de mon frère furent les seules à ne pas avoir déçu nos parents. Même Gaïa s’était révélée être une lionne et j’en étais venue à me demander si elle était vraiment celle que je pensais qu’elle était. J’avais toujours reconnu son audace, mais au moins d’aller chez ces Gryffondor, cela me surprenait. En entrant dans cette prestigieuse école de sorcellerie, j’étais enrichie  par moult préjugés sur les maisons aux couleurs chaudes et je ne cache nullement le fait que j’avais espéré aller à Serpentard, comme la plupart des membres de ma famille.  On disait que Serpentard aidait à atteindre la gloire et toutes ses ambitions, mais il se trouvait que le Choixpeau avait décelé des qualités plus proéminentes chez moi que le désir de gloire et la ruse. Durant mes premières années, j’ai donc appris à apprécier tout ce qui faisait de moi une disciple de Rowena Serdaigle. Les notions que l’on apprenait en cours me passionnait presque autant que le Quidditch et j’avais révélé énormément de talents en Métamorphose, en Défense contre les forces du Mal, ainsi qu’en Potions. Contrairement à la plupart de mes camarades, passer des heures et des heures à la bibliothèque m’était parfaitement inutile pour décrocher d’excellentes notes. Les plus jaloux enviaient le petit génie qui sommeillait en moi et il faut dire que la culture générale que m’avait apportée mes parents m’aidait beaucoup à réussir. Les professeurs m’appréciaient notamment pour ma grande créativité et l’originalité que je pouvais leur montrer. Jusqu’alors, je ne m’étais jamais rendue compte que j’étais aussi inventive et c’était sans doute un des traits que le Choixpeau avait perçu en moi.

A la base, on m’avait souvent prise pour une fille snob et je ne cachais pas ce soupçon d’orgueil qui faisait ma personne, mais je n’en restais pas moins une fille qui donne rapidement confiance et qui sait facilement sourire pour se faire un paquet d’amis. Il m’était arrivée d’être hypocrite et égoïste, autant que sympathique et franche. Cela dépendait de la personne, mais je n’ai jamais eu pour habitude de trahir mes véritables amis. Ils avaient leur place dans mon cœur, autant que Gaïa l’avait jusqu’à ses quinze ans.  Que s’était-il passé ?

Pour le savoir, il faut remonter au contexte historique actuel de la situation de la communauté magique. Notre père est sans doute l’une des personnes à connaître tous les détails de cette fâcheuse affaire qui a poussé les moldus à se montrer fortement agressifs envers les sorciers, après l’attentat de la famille royale en 1947. Seymour, la ministre impitoyable, avait pris le pouvoir avant d’organiser plusieurs assauts à différents endroits magiques du pays, tels que l’hôpital Ste-Mangouste ou le Chemin de Traverse. Ce fut au cœur de ces sombres événements que Médée avait pu cligné des yeux pour la dernière fois, livrer son dernier soupir et s’éteindre terriblement à jamais. Son décès avait profondément bouleversé notre famille, bien que mon père se soit rapidement empressé de se montrer fort devant ses progénitures.
J’ai eu, quant à moi, beaucoup de mal à admettre qu’une de mes sœurs ne reviendrait plus jamais et cela m’avait pas mal attristée de le savoir. Je regrette désormais les innombrables conflits que j’ai pu orchestrer avec elle, puisqu’au fond, elle restait tout de même une des personnes avec qui j’avais passé toute mon enfance. Je n’avais jamais pu la supporter, mais elle restait une membre des Stones. Rongée par la culpabilité, j’ai préféré me forger une carapace pour ne pas subir la faiblesse du remord. Je crois que sa mort m’a permis de me rendre compte que je l’aimais malgré sa naïveté, mais j’ai préféré le nier et ne jamais le dévoiler à qui que ce soit. Ce fut sans doute cette décision qui signa la fin de ma complicité à l’égard de Gaïa. Je lui avais sortis une phrase qui l’avait achevée, qui avait transformé sa peine en mépris vis-à-vis de moi. Ce fameux « elle est morte parce qu’elle était trop faible et de toute manière, tu n’aurais pas pu la protéger » m’a valu une gifle mémorable ainsi que le début d’une grande hostilité encore enflammée à l’heure actuelle. Je considère amèrement sa trahison et ma rancune n’a jamais été aussi grande envers elle. Je ne sais malheureusement  pas d’où est né ce sentiment négatif. Aujourd’hui, me voilà en sixième année et les choses n’ont toujours pas changé. Cela fait deux ans que j’ai verrouillé mon cœur pour mon unique sœur et je ne suis toujours pas prête de le lui ouvrir. Je me contente de vivre ma vie d’élève à Poudlard, de profiter de mon quotidien au maximum et de jouir de mon propre bonheur, sans pour autant oublier le décès de Médée.  C’est sans doute pour cela que je soutiens la volonté de Jedusor, en plus de suivre, avec détermination et confiance, les idéaux de mon père. Evidemment, je me mens à moi-même et nie avec toute ma volonté ce que j'éprouvais pour la défunte.
Mon caractère
J'aime...Je n'aime pas...
La magie, la richesse, le savoir, le pouvoir, la créativité, la beauté, la qualité, la biéraubeurre, la rigueur dans le travail, ma famille hors Gaïa, le succès, le café, le pudding à la myrtille, le Quidditch, les romans de sorcellerie,  les matières principales de Poudlard, son chat, les jeux magiques tels que les Bavboules ou bien l'échiquier version sorciers, la mode vestimentaire, les personnes influentes et intéressantes avec lesquelles Kath pourrait y tirer un intérêt pour son avenir ♥Les hypocrites (bien qu'elle en soit une sur les bords), les menteurs (bien qu'elle puisse l'être aussi sur les bords), le jus de citrouille, les patacitrouilles, les moldus, les sang-pur qui n'aiment pas les sang-mêlés, les idiots qui se croient supérieurs à elle, la pauvreté, les gens trop humbles et naïfs, la violence physique gratuite sans raison valable à ses yeux, les personnes inintéressantes ou trop faibles, le manque d'originalité et de créativité d'une chose ou de quelqu'un.
Mes petites habitudes
Kathleen ne se laisse jamais marcher sur les pieds, puisque sa fierté inébranlable ne la laisse jamais passive face à une provocation ou une attaque verbale/physique.  Elle a d'excellentes notes sans passer des heures à travailler sur un cours et passe plus de temps à lire des bouquins pour se divertir plutôt qu'un manuel scolaire. Douée en magie, elle serait capable d'en faire usage sur un élève si elle est confrontée à de la légitime défense. En règle générale, la méchanceté gratuite physique ne fait pas partie de ses habitudes et elle préfère régler ses conflits par des piques verbales. Plutôt calme de nature, son sang-froid lui permet de conserver son self-control, ce qui fait qu'elle ne s'énerve pas facilement dans les situations où elle doit rester calme et qu'elle peut se montrer aussi froide  et méprisante qu'une reine des glaces, face à des idiots. Ce trait de caractère fait partie de l'orgueil qu'elle possède en elle, et son allure un peu snob peut en rebuter plus d'un. Pour autant, une fois que l'on a son amitié, elle se révèle être loyale, amicale, serviable et fiable. Elle aime jouer les commères en la compagnie de son cercle d'amis, tout autant qu'elle apprécie de jouer à des jeux magiques avec eux. Elle n'aime généralement pas perdre, mais elle sait tout de même avouer une défaite à contre-coeur. Très créative, son originalité se sent dans le contenu de ses devoirs et dans tout ce qu'elle entreprend, attirant les compliments de la plupart de ses professeurs. Kathleen possède aussi une grande qualité : elle peut facilement établir la confiance entre elle et un interlocuteur. Elle sourit très facilement et dissimule à la perfection toutes ses émotions, parvenant à faire croire que tout va bien lorsque tout va mal. Amie avec les rouages du mensonge, il est en revanche peu simple de vouloir la duper. Quant à ses défauts, son arrogance prend le dessus et elle peut se montrer irritable lorsqu'elle ne fait pas appel à son sang-froid. Elle n'est pas particulièrement matinale, donc il vaut mieux éviter de la brusquer à son réveil. En temps ordinaire, elle peut aussi se montrer être de très mauvaise foi et être têtue pour longtemps, avant que son intelligence ne la force à admettre ses torts.
Moi IRL
Je m'appelle Lilany, j'ai 20 ans et j'ai découvert Hogwarts Reverse grâce à Gaïa ♥.

Je voudrais dire au staff que  le contexte est prometteur et que le code est validé !

© Hogwarts Reverse
avatar
Découvre-moi !
Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Kathleen Grace Stones ~ « La créativité est contagieuse, faites la tourner » Mer 17 Juin - 16:03

Bienvenue officiellement seurette !

Je suis contente que tu sois venue :D
avatar
Découvre-moi !
Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Kathleen Grace Stones ~ « La créativité est contagieuse, faites la tourner » Mer 17 Juin - 17:50

J'ai pas tout lu de ta fiche, juste ses gouts mais OH. Elle a l'air tellement intéressante comme nana.

PS : BIENVENUE.
avatar
Découvre-moi !
Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Kathleen Grace Stones ~ « La créativité est contagieuse, faites la tourner » Mer 17 Juin - 18:10

Merci beaucoup o/
Contente que ça te fasse cet effet, Shaula !
avatar
Découvre-moi !
Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Kathleen Grace Stones ~ « La créativité est contagieuse, faites la tourner » Mer 17 Juin - 19:01



Coucou belle femme, ici le BG que tu as vu hier soir en CB
Tout ça pour dire, que je pense que Gaga a aidé à la rédaction de la fiche dans les grandes lignes et que dans le fond, elle sera d'accord pour tout ça !
C'est bien écrit, j'aime ton style d'écriture et aussi c'est bien d'avoir réussi à intégrer vos événements familiaux dans le contexte du forum ! J'espère que tu vas te plaire parmi nous ♥️

DES BISOUS

Bienvenue ! Tu es officiellement validé sur Hogwarts Reverse, félicitations ! Maintenant tu peux naviguer et poster partout sur le forum, tu peux ouvrir ton topic de liens, poster une demande de rp ainsi qu'une demande de rang personnalisé. Si tu es un petit chanceux et que tu a une particularité, viens donc recenser ton don, tu dois aussi recenser ton patronus.

Te voilà donc parmi les Serdaigle  ! Amuse-toi bien ! ♥️
© Hogwarts Reverse
avatar
Découvre-moi !
Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Kathleen Grace Stones ~ « La créativité est contagieuse, faites la tourner » Jeu 18 Juin - 17:13

Je passe un peu après la tempête à cause d'impératifs professionnels et j'espère que tu m'en excuses !

Du coup j'ai enfin lu la fiche, et fait mon saint devoir d'admin et de sauveur de la galaxie /SBAF/.
Je dois dire qu'avec ta bouille et avec l'affiliation avec Serdaigle je m'attendais à une personne ouverte et sympathique et tu m'as totalement pris de court quand j'ai lu ta fiche ! Tu es complètement opposée à ta soeur Gaïa et c'est surprenant à lire mais au final tellement bien orchestré ! J'aime le fait que les idéaux de Jedusor ne se retrouvent pas simplement en caricature de la maison Serpentard, en effet, ton inscription à elle seule confirme à quel point les idées des mangemorts paraissent normales en ces temps troubles et la vitesse à laquelle ils se propagent. Après le seul bastion anti-Jedusor à ce jour ne reste que les quelques Gryffondor. Aussi cette originalité me plait.

En plus de ça tu as un style agréable et fluide que j'apprécie beaucoup. Je croise de moins en moins de personnes qui écrivent aussi bien et qui se donne à fond, bon, HR reste un bastion -je dis pas ça juste parce que c'est mon forum mais on a effectivement tous, pour les plus actifs, un certain niveau-, donc croiser des personnes qui peuvent en inspirer d'autres et vice-versa ça fait plaisir. Ta présence me redonne même un bon gros coup de boost et je remercie vraiment Gaïa de t'avoir amenée ici ♥️

LOVE, DES BISOUS
avatar
Découvre-moi !
Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Kathleen Grace Stones ~ « La créativité est contagieuse, faites la tourner »

Découvre-moi !
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Kathleen Grace Stones ~ « La créativité est contagieuse, faites la tourner »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Amazing grace
» Effondrement de l'école ''Grace Divine''Canapé Vert
» Kathleen Jones
» Quel sont les moyens de gagner des Master Stones ?
» De surprise en surprise [Kathleen]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hogwarts Reverse :: Fiches-