AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

lovebug, again ► ft. elsa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Message
Auteur
MessageSujet: lovebug, again ► ft. elsa Mer 6 Mai - 17:56

Lovebug, again.

tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a man, boy. but for now it’s time to run.


— ELSAAAAAAA !

Je courais. Pas très vite, mais je courais, criant le nom de ma meilleure amie dans le parc du château. Cette dernière n'était plus qu'à quelques mètres de moi, lisant un livre dans son coin de parc habituelle. La connaissant par coeur, j'avais foncé directement ici et n'avais eu aucun mal à la trouver. Je me précipitais donc vers elle comme s'il s'agissait d'une urgence extrême. A vrai dire, il s'agissait d'une urgence extrême. Pour moi, tout du moins. Arrivée à sa hauteur, je m'arrêtais quelques instants pour reprendre mon souffle, mains sur les cuisses, avant de me laisser tomber à ses côtés. J'avais probablement ce regard empli d'excitation et d’espoir qui ferait deviner à Elsa en quelques secondes le sujet de cette course folle. Boaf, elle avait l'habitude de toute façon. Ainsi, je commençais mon discours sans cacher un certain empressement.

— Elsa, il faut que tu m'aides ! Y a ce garçon, Jeff ou.. Jack, quelque chose avec un J, je sais plus. Je crois qu'il est en 7ème année, peut-être. Et, il est très certainement à Gryffondor, ou Poufsouffle... ou serp...Enfin, en tout cas pas à Serdaigle. Je l'aurais déjà remarqué. Il m'a parlé alors que je cherchais un livre dans la bibliothèque, et il m'a sourit. Elsa, t'aurais vu son sourire ! Je crois qu'il m'aime bien. Mais il est partit si vite que je n'ai pas eu le temps d'en savoir plus. C'est là que tu interviens, madame la détective qui connait bien plus de monde dans ce château que n'importe qui d'autre. S'il te plait.

Je lui faisais les yeux doux. Cette petite moue qui voulait clairement dire "T'es ma copine, allez, s'il te plait, je te donnerais des cookies". A ma connaissance, Elsa était la personne la plus apte à dégoter des informations sur qui que ce soit dans cette école. Surtout depuis qu'elle s'était découverte cette passion pour le journalisme, bien que cela ressemblait parfois plus à la chasse aux potins qu'autre choses. Mais lorsque l'on y pensait mieux, qu'était-ce le journalisme si ce n'était une farandole de potins? En tout les cas, je comptais bien sûr elle pour enquêter à propos de ce mystérieux John, ou Jess. Peu importait son nom pour l'instant, puisque Elsa allait très vite le découvrir si elle acceptait ma requête. Mais oui, de toute façon, elle allait accepter ma requête. J'avais tout une tonne d'arguments pour qu'elle le fasse, en plus de mon petit regard de chiot battu.

— Tu peux prendre ça pour une enquête d'investigation ! Une sorte d'entrainement.

Je lui adressais alors un grand sourire, confiante à propos de ce que je disais. Elsa semblait toujours tellement désespérée chaque fois que je lui parlais d'un garçon, et pourtant cela ne m'empêchait pas de le faire. Après tout, je pouvais bien raconter ce genre de chose à ma meilleure amie, sinon à qui d'autre? Je n'avais pas énormément de connaissances dans cette école, étant bien plus discrète qu'autre chose.

made by LUMOS MAXIMA
avatar
Découvre-moi !
Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: lovebug, again ► ft. elsa Lun 15 Juin - 18:55

Lovebug, again !
Willow & Elsa
Certains jours avaient le don de l’ennuyer bien plus que d’ordinaire et pourtant, ce jour-là, elle n’arrivait pas à mettre ses pensées dans la bonne case et pour cause, elle était ne fuite et surement que de toute façon, l’objet de sa fuite ne la cherchait pas du tout alors à quoi bon fuir. Mais malgré tout, le temps était clément et elle avait pu emprunter un livre à la bibliothèque. Et le mieux était que son coin de lecture favorite était libre de toute personne, les gens préférant la fraicheur de l’eau à celle des arbres. Au moins dans les arbres, il n’y avait pas de mangeuses d’hommes et Elsa se sentait bien plus en sécurité sur la terre ferme que sur le sable humide. Alors, elle s’était plongée dans sa lecture pour ce samedi et donc de début de week-end. Bien que la tranquillité se fait rare à Poudlard avec tout ce qui s’y passait. Entre Wallis et Sullivan qui s’alliaient pour noyer Lestrange et du coup les affaires d’états que cela faisait avec Iseult Lestrange… Tout était en place pour fournir une guerre des clans bien plus puissante qu’avant. Surtout que tout portait à croire que le mariage des deux héritiers aurait lieux bientôt. Sa baguette posée à côté de son livre, la sang-mêlé restait tout de même sur ses gardes, bien qu’elle ait Willow dans ses amies, une agression au sein même de l’école était vite arrivée. Elle n’avait pas peur, elle préférait juste être prudente, après tout elle était très forte en sortilège malgré la plaie de professeur qu’elle avait. Encore un Black en outre. Ces gens se reproduisaient à une allure folle… Du moins, les Aberlines aussi donc bon. Il n’y avait donc pas de grande différence entre les grandes familles de Sang-Pur et celle un peu moins pure. D'ailleurs, tout le monde pensait que les Aberline c’était un cracmol, une sorcière et des marmots à foison. Donc tout allait pour le mieux en ce moment pour la petite famille, avec trois filles à l’école et les autres dans les jupes de leurs mères, Elsa n’avait pas à s’inquiéter pour qui que ce soit. Quoique la journée n’allait pas être des plus paisibles.

La blonde releva vite la tête pour apercevoir sa rouquine de meilleure amie dévaler la pente vers elle en courant à une allure moyenne. Elle semblait quand même assez pressée de la rejoindre pour lui dire quelque chose. Au fond, Elsa se jura de ne pas l’étrangler si c’était encore à propos d’un garçon. Mais elle allait s’énerver un peu, c’était certain. Surtout depuis sa vision de l’autre jour avec Matthew, Elsa avait un peu de mal à croire en l’amour, alors bon, que Willow ne lui dise pas qu’elle avait craqué sur lui ou c’était la pendaison et les plumes qui attendaient la Sang pure. C’est donc avec des envies de sang qu’elle attendit que la rousse reprenne son souffle devant elle. Mais finalement, le monologue venu de lui-même quand elle eut assez de souffle pour lui parler de ce fameux J. et de lui demander de l’aide. La blonde eut une petite moue significative devant son air de chien battu pour répliquer : « Arrête de me prendre pour un jambon tu veux ! ». Mais elle croisa juste les bras sous sa poitrine pesant le pour et le contre. Matthew l’avait tellement mise en garde contre ce genre de pratique, mais il y avait cette déesse intérieure qui lui disait de foncer dans le tas et de découvrir qui était ce mystérieux J. même si ça allait être expédié rapidement. Elsa refusa d’un signe de la tête alors que Willow lui disait que cela ressemblerait à une enquête d’envergure. « J’arrête ce genre de conneries, on a pu l’âge de courir après les garçons, pourquoi tu ne lui as pas demandé comment il s’appelait, engagé la discussion ? C’est quand même plus facile, je ne prononcerais pas tes vœux le jour de ton mariage Willow. » Si le Benson avait été là, il aurait été assez fier de ce genre de réponse et il n’était pas là, malgré les regards d’Elsa à gauche et à droite pour vérifier s’il n’avait pas envoyé son amie en espionne.

Puis finalement, c’est dans une bouille boudeuse qu’elle cacha sa tête dans son livre sachant très bien que sa meilleure amie allait revenir à la charge. Elle connaissait par cœur Willow et inversement, Elsa savait qu’elle allait craquer à la longue, mais de toute façon, depuis sa vision, Elsa cachait des choses, des choses qu’elle avait envie de dire à son amie. Mais pouvait-elle vraiment lui dire sans craindre d’être un objet pour la guerre ? Être voyante n’était pas des plus facile, mais elle avait envie de lui dire : Je crois que depuis ma vision, j’ai un crush pour le fils du prof de potion et il m’énerve j’en ai marre. Et finalement, elle avait raison, c’était nul l’amour et on n’en avait pas vraiment besoin.
electric bird.

avatar
Découvre-moi !
Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: lovebug, again ► ft. elsa Ven 26 Juin - 16:47

Lovebug, again.

tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a man, boy. but for now it’s time to run.

Je m'attendais parfaitement à l'exaspération d'Elsa, ainsi qu'à sa réponse négative. J'avais bien trop l'habitude de la voir désespérer chaque fois que je demandais ce genre de services. Ce à quoi je ne m'attendais pas en revanche, c'était la raison de son refus.

— J’arrête ce genre de conneries, on a pu l’âge de courir après les garçons, pourquoi tu ne lui as pas demandé comment il s’appelait, engagé la discussion ?  

Plus l'âge de courir après les garçons? Au contraire, voyons. Nous étions au collège, en pleine purberté, c'était l'âge parfait pour ça. Puis, ce n'était pas les garçons qui iraient courir après moi. Mais surtout, "arrêter" ce genre de conneries? Elle ne pouvait pas arrêter ! Mettre son nez dans les affaires des autres était devenue sa marque de fabrique. Sa passion, même. Si elle arrêtait, elle abandonnait alors l’essence même du travail qu'elle désirait faire plus tard : trouver des informations afin d'éclairer les lanternes des moins éclairés. Si sa curiosité pour ce genre d'enquêtes faiblissait déjà, je ne donnais pas long feu de son projet d'avenir. Peut-être était-elle en train de changer d'avis. Bien qu'étant habituel pour elle de me faire la morale à propos de mes nombreux crush, je ne l'avais jamais vu se montrer aussi réticente auparavant.  Qu'elle me dise non au premier abord, je le concevais. Mais de cette manière là, non. Surtout que lorsque je lui demandais son aide, c'était principalement car je savais qu'elle aimait ce genre de petite enquêtes futiles, bien que mes raisons ne lui plaise pas forcément. Après tout, si je voulais à tout prix connaître le nom de ce mec, je pourrais très bien le trouver toute seule comme une grande, mais c'était bien plus amusant lorsqu'Elsa entrait en piste. En résumé, sa réaction m'inquiétait un peu. C'était comme si quelque chose l'avait bien plus contrarié que mes histoires d'amours à répétitions.

— Je t'ai dis, il est partit vite., grommelais-je presque pour moi-même avant de reprendre avec un peu plus de conviction.   Tu n'aimes plus enquêter, Sherlock ? Y a un truc qui va pas.

D'un geste de la main, je lui avais fait baisser le livre avec lequel elle se cachait pour la dévisager, les sourcils froncés. Elle semblait bien plus ronchon que d'habitude et bien que je connaisse son caractère de cochon par coeur, je sentais qu'il y avait quelque chose en plus. Quelque chose dont elle ne m'avait pas encore parler, mais dont elle allait me parler. Que ce soit sous la torture ou non. Toujours les sourcils froncés, et les yeux plissés, j'approchais mon visage du siens en prenant mon air le plus suspicieux possible. Je comptais bien la fixer jusqu'à ce qu'elle cède à la pression, oui oui.  

made by LUMOS MAXIMA
avatar
Découvre-moi !
Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: lovebug, again ► ft. elsa Lun 29 Juin - 1:55

Lovebug, again !
Willow & Elsa
Elsa n’avait pas envie de se torturer la tête avec qui que ce soit ce jour même. Elle avait emmené ce midi même le Poufsouffle à l’infirmerie et finalement, il fallait dire qu’elle n’avait pas d’autre choix que de s’avouer qu’elle l’aimait bien peut-être même un peu trop pour une personne qu’elle ne connaissait pas vraiment. Mais il était… comment dire, enfin, il n’y avait rien à dire, il avait cette petite étincelle qui faisait qu’il était lui et qu’elle l’aimait bien c’est tout. Et dans le fond cette sensation de chaleur dans le ventre et cette gêne ne lui ressemblait pas et la blonde avait du mal à encaisser le coup, ce pour quoi elle ne voulait pas en parler, du moins pas encore même à sa meilleure amie et encore moins à Alice ou à Kathleen… Elsa était quelqu’un d’assez secret et parler d’elle-même ce n’était pas son truc. Son truc c’était de parler des autres et de savoir tout sur tout le monde, car dans le fond, tout le monde se fichait de ce qu’elle pouvait être. Et cette façon d’être vue par les autres lui convenait un minimum, sans quoi elle se serait déjà rebellée contre cette société d’injustes et des faux-culs. C’était la vie et la belle blonde avait cette chance de la savoir par A plus B. De toute façon, si on restait une victime toute sa vie, on n’arrivait à rien, alors il fallait bien se battre à un moment donné sinon c’était fichu. D'ailleurs, le contexte du monde magique actuel le montrait très bien, si les sorciers se défendaient un peu mieux, la guerre aurait été pliée en deux temps trois mouvement et pourtant ça faisait bientôt trois ans que le monde magique était embourbé dans un merdier sans nom… Tels des sables mouvants qui engloutissaient tout sur leur passage. Combien de temps pouvait-il rester à ce monde avant d’imploser ou bien de se faire exploser par les autres. Nul ne le sait, mais Elsa préférait ne pas être présente ce jour-là. L’Amérique c’est peut-être pas mal comme pays ou le Canada.  Pourtant dans ses réflexions, la réplique de la Serdaigle face à sa loveuse de meilleure amie semblât faire mouche, si bien qu’un long silence se fit laissant à l’érudite le temps de lire quelques lignes. Willow avait bien raison de la laisser tranquille, sinon Elsa allait la manger tout cru.

Pourtant, le silence ne dura pas aussi longtemps qu’elle l’avait espéré, car c’est tout aussi rapidement que Willow se trouva l’excuse du mec qui détale comme un lapin, mais au moins, elle n’était pas de mauvaise foi. Elsa savait très bien que Willow pouvait sans peine aborder des garçons, mais l’enquête préalable les amusait toujours autant, c’était ce qui faisait leur complicité et leur potin de copines. Mais malgré tout ça, elle lui demanda ce qui n’allait pas et finalement, elle aurait préféré restée cacher dans son livre plutôt que de voir son visage les sourcils et le bout du nez froncé qui la sondait de part en part pour qu’elle avoue ce qui la tracassait, alors que ce n’était vraiment rien du tout. Enfin qu’est-ce qu’un garçon dans la vie d’une fille hormis une perte de temps, surtout quand on parle de Matthew Benson, le mec le plus inaccessible de l’école que ce soit niveau secret ou niveau sentiments. Ça devait être une vraie plaie à approcher… Comme pour lui plaire. Il n’y avait que du jeu entre eux et encore c’était un jeu assez malsain de celui qui mettrait le plus de bâtons dans les roues de l’autre. Un jeu assez affligeant dans le fond, mais Elsa se plaisait à y jouer… À son grand étonnement finalement. C’était un peu comme être sadomasochiste… Mais là c’était presque pire. D'ailleurs, la Aberline gonfla les joues pour bien faire comprendre à la rousse en face d’elle que sa question la gênait… D’ailleurs, elle n’avait pas envie de répondre et détourna l’attention sur sa première question. « Sherlock préfère se reposer en ce moment, en plus Mérida est malade, j’ai autre chose à faire qu’à courir dans le château », dit-elle sèchement.

Mais malgré tout, la Abbott semblait la fixer, et ce, jusqu’à la mort… Qu’est-ce qu’elle pouvait être têtue des fois ! Elsa ferma son livre et le posa sur ses genoux en soupirant d’agacement, quelque chose de bien audible tout de même. Tout en s’appuyant correctement contre le tronc d’arbre qu’elle avait choisi en milieu d’après-midi. Willow avait ce don de sonder votre âme rien qu’avec ses simples yeux de mortel sans don. Mais c’était bien plus efficace que n’importe qui, surtout quand vous savez que c’est cette même fille qui partage tous vos secrets depuis la première année… C’est à vous glacer le sang. Mais elle lâcha en croisant ses bras sous sa poitrine. « Tu ne te moques pas ! Tu promets ? » Dit-elle en lançant un petit air suspicieux à sa meilleure amie. De toute façon, elle pourrait bien tenter de le faire, la blonde lui ferait bouffer son livre, peu importe l’avis de la bibliothécaire. Elle regarda le ciel tout en lâchant. « J’ai eu une vision… Et pas le genre que j’ai depuis que j’ai appris que j’étais voyante… Genre pour une fois ce n’était pas… Gore ? Pleins de morts et de Sang ? C’était de... L’amour ? » Finit-elle en arquant un sourcil. Quoi dans le fond quand une personne en embrassait une autre sans qu’ils couchent ensemble c’était de l’amour non ? « En tout cas…, ça me concernait et je dois bien dire que ça me fait un peu chier comme ça me fait peur… » Elle la regarda en riant : « J’ai peur que tu déteignes sur moi à la longue ! »
electric bird.

avatar
Découvre-moi !
Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: lovebug, again ► ft. elsa Mer 15 Juil - 10:00

Lovebug, again.

tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a man, boy. but for now it’s time to run.

J'en étais sûre. Je le savais ! Elle avait fini par craquer sous la terrible pression que je lui mettais, et j'allais maintenant découvrir ce qu'elle tentait de me cacher. Cela devait être un secret des plus honteux pour qu'elle me demande de ne pas me moquer. Peut-être avait-elle bu une potion de jaunissement des dents, et c'était ce qui la rendait incapable de sourire. Ou alors, Elsa allait m'avouer qu'elle portait toujours des couches pour dormir, et qu'elle ne supportait plus de garder ce lourd fardeau pour elle seule. J'imaginais déjà le pire. En tout les cas, je lui en faisais la promesse, peu importe ce qu'elle s’apprêtait à me révéler. Nous étions amies, et les amies ne jugeaient pas, quelque soit les circonstances. Je m'asseyais alors en tailleur, et me redressait, prête à l'écouter d'une oreille attentive.

— J’ai eu une vision… Et pas le genre que j’ai depuis que j’ai appris que j’étais voyante… Genre pour une fois ce n’était pas… Gore ? Pleins de morts et de Sang ? C’était de... L’amour ?

Alors qu'elle prononçait les mots "J'ai eu une vision", mon air devenait soudain plus grave. J'avais tellement l'habitude qu'Elsa voit des choses horribles, que je ne pouvais qu'être inquiète. Cela avait beau être un don utile, il n'en était pas pour autant des moins effrayant. Vous imaginez? Votre meilleure amie pourrait un jour prédire votre propre mort ou celle de vos proches? Il y a de quoi avoir la trouille. Heureusement, Elsa précisait qu'il ne s'agissait pas d'un événement macabre, et mon corps auparavant tendus semblait aussitôt se relâcher. Mais alors, qu'est ce que c'était? Je croyais rêver lorsqu'elle prononçait le mot taboo. De l'amour. Cela voulait-il dire que ma meilleure amie, Elsa, MA Elsa, allait tomber amoureuse dans un futur plus ou moins proche, si ce n'était pas déjà le cas?! Je restais incrédule un instant, avant quemon expression faciale se métamorphose en une sorte de grimace, tentant difficilement de retenir mon euphorie. J'attendais ça depuis si longtemps que j'avais même perdu tout espoirs que cela se produise un jour. Mais voilà. Elsa avait finalement des sentiments pour quelqu'un, et je n'allais plus ëtre aussi solitaire qu'avant dans mes spéculations sur l'homme idéale.

— Et qui est l'heureux élu? demandais-je sur un ton de malice, avant de reprendre d'un air songeur, J’espère juste pour toi qu'il s'agit pas de Lestrange. Il a déjà assez de groupies comme ça.

A tel point que je n'avais même pas essayer de m’intéresser à lui ! Puis on ne va pas se mentir, Black et lui forment déjà le couple parfait. (...-trololol-) En tout les cas, la question demeurait. De qui Elsa est/allait tomber amoureuse? J'avais déjà ma petite idée en tête, mais je préférais ne pas trop m'avancer pour l'instant. J'arquais alors un sourcil, attendant patiemment la réponse à mes interrogations.

made by LUMOS MAXIMA
avatar
Découvre-moi !
Invité
Invité

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: lovebug, again ► ft. elsa

Découvre-moi !
Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

lovebug, again ► ft. elsa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» ELSA PETITE FEMELLE X EPAGNEULE 3 ANS CSCA BEZIERS HERAULT
» C'est la merde. [Elsa]
» [TERMINÉ] Just want to talk to you... [Elsa]
» [Terminée] Elsa O'Clock
» Le fruit défendu ♦ fanfic Dimitri/Elsa

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hogwarts Reverse :: ARCHIVES HG :: Vieux parchemins :: RPs-